dans le même genre
  BRICK
  WET SEASON
  UN COEUR EN HIVER
  SATANTANGO
  ARYTHMIE
  CHANSON DOUCE
  LA ROUE
  BARON NOIR : SAISON 3
  RED JOAN
  AU NOM DES FEMMES : LE COMB...

du même éditeur
  TANDEM
  TANGO
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

24 heures chrono : Saison 7

Genre Drame
Pays Usa (2007)
Date de sortie mercredi 4 novembre 2009
Durée 999 Min
Avec Kiefer Sutherland, Cherry Jones, Annie Wersching , Colm Feore, Bob Gunton, Carlos Bernard
Producteurs Robert Cochran
Scénaristes Manny Coto
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de José Evrard
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  6
   
   

Synopsis

4 années se sont écoulées depuis la fin du Jour 6. La Cellule Anti-Terroriste a été démantelée pour violation des droits de l'homme et Jack Bauer est jugé à Washington D.C. pour ses crimes. Le jour de l'investiture de la première femme présidente des Etats-Unis, Tony Almeida refait surface pour renverser le pouvoir à la Maison Blanche. Sans la CAT, ne pouvant compter sur le FBI, le bureau ovale est cerné. Dans cet enfer, Jack est leur dernier espoir.

Critique Subjective

Le concept

24 est une série qui se distingue des autres sur de nombreux points. Tout d’abord par son concept : le temps réel. La série est divisée en 24 épisodes d’une heure formant ainsi une journée complète. Le concept de temps réel donne une véritable intensité dramatique à la série et contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’action ne connaît pas de temps mort et c’est là toute la force de 24.Autre particularité de la série : le split-screen. Lorsque plusieurs actions importantes se passent simultanément, l’écran se divise alors en plusieurs parties contenant les dites actions. 
24 c’est aussi un suspens haletant et un scénario particulièrement intelligent faisant place à de nombreux rebondissements, des acteurs reconnus (Keifer Sutherland, Dennis Haysbert…) ainsi qu’une réalisation particulièrement soignée : camera sur l’épaule plaçant le spectateur au cœur de l’action, photographie irréprochable…

Le culte

24 a été créée en 2001 par Robert Cochran et Joel Surnow tous deux déjà impliqués auparavant dans les séries télévisées avec en 1997 la série Nikita et en 1995 ‘L’homme de nulle part’ diffusée sur canal+. Aujourd’hui, ils sont les producteurs exécutifs de 24 et participent régulièrement à l’écriture de certains épisodes. Lors de la diffusion de la première saison de 24 aux USA, l’audience n’a pas été tout de suite au rendez-vous, mais après quelques semaines et grâce à un bouche à oreille efficace, la série à alors obtenu l’adhésion des spectateurs, la deuxième saison a remporté des audiences très importantes plaçant la série en tête du palmarès des meilleures audiences annuelles de la chaîne FOX.

Le héros Jack Bauer (Kiefer Sutherland)
Jack Bauer a démarré sa carrière télévisuelle responsable de la cellule anti-terroriste à Los Angeles. Son métier l'a conduit à intervenir à l'extérieur des Etats-Unis. A son retour, les choses qu'il a vécu l'ont éloigné de sa famille. Quelques mois avant le début de cette première journée, Jack a dénoncé une affaire de corruption qui existait au sein de l'agence gouvernementale, et cette action ne l'a pas rendu populaire auprès de tous ses collègues. Mais il n'est pas pour autant apprécié de sa hiérarchie. Jack n'est pas du genre à respecter les protocoles. Mais cela n'enlève en rien l'intégrité avec laquelle il accomplit ses missions. Récemment, il s'est provisoirement séparé de sa femme et a eu une aventure avec Nina Myers durant cette période. Teri et lui venaient juste de se remettre en couple lorsque l'aventure commence. Avant de tourner dans 24 et de relancer sa carrière, Kiefer Sutherland a fait une carrière au cinéma au travers de laquelle on retrouve, Stand By me, Young Guns, Des hommes d'honneur, ou encore l'adaptation Américaine des 3 Mousquetaires. La série lui a permis incontestablement de revenir sur le devant de la scène.

La saison 7

La grève des scénaristes qui a frappé Hollywood a poussé les concepteurs de la série à concevoir un téléfilm intitulé Redemption , tout un symbole porté sur le continent africain. Donc il vaut mieux avoir vu ce téléfilm avant de démarrer la saison 7, le pitch de cette saison étant contenu dans la fin du téléfilm, hé oui, belle stratégie commerciale. Cette septième saison rompt avec le rythme frénétique, explosif et pénible de la saison 6 en se posant plus de questions sur les motivations de Jack et sur la légitimité de al torture à tout prix afin de sauver des vies. Attention, ne pensez pas que cette série ait pris un tour moral et philosophique, loin de là mais les enjeux et le pitch est posé différemment. Bref, les fans auront leurs doses de 24 heures et on sent bien que la série est à un tournant. Evoluer ou mourir, n’est-ce pas l’essence même de l’homme, du Bauerus Eructus.

Un dernier mot

Une saison moins spectaculaire que les autres mais oh combien plus intéressante, le retour d’une bonne série ?



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
De très haut niveau si l’on remet tout ceci dans le contexte d’une série Tv et d’un travail de longueur , 24 épisodes. De très bons contrastes, une belle profondeur de champ et une colimétrie assez respectueuse de la réalité

Le Son
 
Du 5.1 en Vf comme en Vo, voici une série qui ne se moque pas de ses spectateurs. Champ surround servant à l’action ,belle stéréo avant et caisson de basse  l’appui, bravo.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 340 min
  Boitier Amaray
   
   
DVD 1 à 6 :
12 épisodes commentés par le réalisateur et les producteurs
14 scènes inédites, avec possibilité de les intégrer dans les épisodes (25') 
: bonus astucieux qui, par le biais du Seamless branching, permet de rallonger les épisodes
Making of des épisodes (50') :
avec l’équipe technique, nous comprenons mieux les choix de décor et de travail sur les ambiances
4 reportages :
- La musique de 24 heures chrono (13')
- 24 heures chrono en 24 minutes (24')
- L'heure 19 : l'embuscade (13')
- L'histoire secrète de la saison 7 (16')


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage