du même réalisateur
  SIGNES - DISQUE PROMOTIONNE...
  PHÉNOMÈNES (BLU RAY)

dans le même genre
  WATCHMEN SAISON 1
  TERMINATOR : DARK FATE
  SUPERGIRL SAISON 4
  ALITA : BATTLE ANGEL
  MORTAL ENGINES
  BUMBLEBEE
  FUTURE WORLD
  VENOM
  KIN : LE COMMENCEMENT
  NEW YORK 1997 (REMASTER 201...

du même éditeur
  JUMANJI : NEXT LEVEL
  CHARLIE'S ANGELS
  BAD BOYS FOR LIFE
  JUMANJI : NEXT LEVEL
  J'AI PERDU MON CORPS
  RETOUR À ZOMBIELAND
  ANGRY BIRDS : COPAINS COMME...
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  SPIDER-MAN : FAR FROM HOME
  MEN IN BLACK : INTERNATIONA...


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

After Earth

Titre Original After Earth
Genre Science Fiction
Pays USA (2013)
Date de sortie samedi 5 octobre 2013
Durée 100 Min
Réalisateur Night Shyamalan
Avec Will Smith, Jaden Smith, Sophie Okonedo
Producteurs Jada Pinkett Smith, Will Smith, James Lassiter, M. Night Shyamalan et Ken Stovitz
Scénaristes Gary Whitta, M. Night Shyamalan et Stephen Gaghan
Compositeur James Newton Howard
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   SPHE
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  100 min
  Nb Dvd  1
   
   

Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash. Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

« After Earth » est certainement un film qui a souffert de l’image de son réalisateur, et de ce qui a fait sa réputation. En effet, dire de ce dernier long métrage du réalisateur de « Sixième sens », qu’il est raté est une injustice, dire également que la fin n’est pas à la hauteur de ce à quoi nous avait habitué Shyamalan est d’une bêtise absolue. En effet, depuis plusieurs films, le réalisateur ne cours plus après une redite permanente de son premier gros coup de maître, il est même d’ailleurs probable qu’il ait reçu une leçon d’humilité suffisamment forte pour ne pas vouloir se croire à nouveau le plus grand réalisateur du monde. Son film a l’intérêt, en revanche de montrer le talent de mise en scène du réalisateur, et son goût pour les plans soignés. Il suffit pour cela de voir les premiers plans qui suivent le crash de l’appareil, ou encore la beauté des scènes de natures terrestres.

M. Night Shyamalan sait mettre en image un scénario qui ne vient surtout pas renouveler le genre mais lui donne, dans tous les cas, une certaine beauté esthétique. Par un goût du visuel, des détails inutiles qui viennent donner de la beauté surprenante à un plan, « After Earth» devient d’un seul coup un film agréablement surprenant mais handicapé par une réputation désastreuse.

Surprise également, le jeune Jaden Smith finit par s’imposer face au charisme imposant de son père. Le jeune homme se révèle un talent indéniable et se révèle capable de porter le film. Si on peut lui reprocher quelques mimiques de son père, il est tout de même honnête de se rappeler que « les chiens ne font pas des chats ». Si le jeu de Jaden Smith n’est pas exceptionnel dans l’ensemble, il nous réserve des moments de grâce, à l’image de la scène où le fils se lâche sur ses douleurs intérieures. Un acteur à suivre de toute évidence, particulièrement lorsqu’il décidera de voler de ses propres ailes et de s’émanciper de l’influence de son père. Ce dernier, est d’ailleurs certainement la mauvaise nouvelle de ce long métrage, avec une prestation quasi inexistante. Will Smith semble s’écarter pour laisser briller son fils, mais du coup, il ne fait que provoquer une question : « Pourquoi avoir joué dans ce film ? », l’acteur n’a jamais été aussi en dessous de tout que dans ce film.

En conclusion, « After Earth » est un film injustement décrié à sa sortie, qui réserve de très bonnes idées de mise en scène, des plans redoutablement bien ficelés. On peut toujours reprocher un scénario un peu convenu qui ne vient pas renouveler le genre, mais le réalisateur sait se montrer à la hauteur de la tâche de lui donner un certain volume. Un coup de cœur tout de même pour le jeune  Jaden Smith qui se révèle un acteur capable de tenir un film sur ses épaules, et dont la prestation minutieuse laisse augurer une grande carrière.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une image soignée qui joue sur le grain et sur les couleurs pour mieux imprégner le spectateur. Les contrastes sont de très bonne tenue et donnent une réelle profondeur à l’ensemble. Les couleurs quand à elles gardent une véritable identité servant à merveille les besoins de la réalisation. Un véritable bonheur donc !



Le Son
 

Une piste 5.1 forcément efficace, qui fait vibrer les basses à vous en faire trembler les neurones. La dynamique est à la hauteur des effets sonores et l'ensemble prend beaucoup de hauteur dans les moments clés du film. La spatialisation est parfaitement ordonnée et le rendu est particulièrement efficace.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   

Forcément, les bonus jouent la carte de la relation père fils, avec notamment un premier sujet intitulé : « Les pas d’un père », dans lequel on voit Will Smith et son fils sur le tournage. Une complicité évidente qui traverse l’écran, avec un père qui donne des conseils à son adolescent de fils et ce dernier qui tente ses propres expériences. Amusant !

Puis un reportage sur les lieux de tournage au Costa Rica, où furent tournés les extérieurs. C’est surprenant mais pas révolutionnant.

Et enfin un dernier qui tourne surtout autour de Will Smith lui-même, désolant lorsque l’on a vu la pitoyable composition de l’acteur dans le film.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage