dans le même genre
  LES VIEUX FOURNEAUX
  NOUS LES GOSSES
  BROOKLIN NINE-NINE : SAISON...
  MISS DAISY ET SON CHAUFFEUR
  COMMENT TUER SA MÈRE
  LA MORT DE STALINE
  GAME NIGHT
  MONSIEUR JE SAIS TOUT
  MILF
  STARS 80, LA SUITE

du même éditeur
  DÉTECTIVE DEE : LA LÉGENDE ...
  THE LOST SOLDIER
  COMMENT TUER SA MÈRE
  ESCOBAR
  HANA-BI
  UTU REDUX
  OTEZ MOI D'UN DOUTE
  SEVEN SISTERS
  7 JOURS PAS PLUS
  LES AS DE LA JUNGLE


Dernières Actus
  LE GRINCH AU GRAND REX AVEC...
  CHARMED SAISON 1 REMASTERIS...
  MAC GYVER SAISON 1 REMASTER...
  SHOOTER SAISON 2 EN COFFRET...
  COFFRET DVD INTÉGRALE COLLE...
  LE GRAND LIVRE DES TECHNIQU...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES DE...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES PO...

Les Municipaux

Genre Comédie
Pays FR (2018)
Date de sortie mercredi 5 septembre 2018
Durée 89 Min
Réalisateur Fiel Chevaliers Du
Avec Eric Carrière, Francis Ginibre, Bruno Lochet, Sophie Mounicot, Lionel Abelanski
Producteurs Patrick Godeau
Scénaristes Eric Carrière
Compositeur Jack Lestrohan et Eric Carrière
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   M6 vidéo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  89 min
  Nb Dvd  1
   
   
Créés et incarnés par Les Chevaliers du Fiel, Christian et Gilbert sont les deux employés municipaux les plus célèbres de France ! Pour la première fois, ils passent de la scène à la fiction afin d'échanger encore plus librement. Dans ces sketchs courts, tout est évoqué avec la touche d'humour qui les caractérise.

Le succès sur scène et à la télé n’est pas forcément un gage de qualité et surtout un sésame garanti pour le passage au cinéma. Rare sont les humoristes qui ont réussit leurs pas sur le grand écran avec la transposition de leur personnages phares en long métrage. On peut penser à Gad Elmaleh et son « Chouchou » qui fut une exception, alors que son « Coco » prit la tasse, ou encore à Elie Seimoun et son « Cyprien » qui ne parvint pas à trouver son public et la liste serait longue des humoristes qui se prirent les pieds dans le tapis. Il n’est donc pas étonnant que « Les Chevaliers du Fiel » se soient prit le mur du hangar municipal qu’ils pastichent de (trop ?) nombreuses années.

Le fait est que le film ne propose rien de neuf, sinon des gags inutiles et fort peu drôles. Difficile d’esquisser le moindre sourire dans cette comédie poussive et fainéante. Que l’on soit fan ou pas la déception est surtout de voir tant d’énergie faire du surplace du début à la fin de ces trop longues 89 mn. Plus qu’un moment de détente, le film se transforme en instrument de torture où l’on se demande si l’on n’aurait pas mieux fait de partir à la pêche plutôt que de s’enfermer dans une pièce à regarder des comédiens se perdre dans des absurdités d’usage, parfois limite, souvent pesante mais jamais rafraîchissantes.

Le scénario accumule les gags déjà essoufflés et la mise en scène vient y mettre un terme avec une bêtise parfois, comme la scène où un administré vient faire faire sa carte d’identité. La secrétaire de l’accueil lui propose de se renseigner pour savoir si sa collègue des Cartes Identité est présente alors qu’elle est à côté. C’est sans effet, pas drôle et presque gênant pour des artistes qui remplissent des salles à travers la France. Et tout le film fourmille d’instants comme celui-là, des gags ou des situations burlesques qui auraient pu trouver une oreille attentive, à une autre époque, je ne sais laquelle mais pour le moment l’absurdité qui tourne autour des employés municipaux ne trouve pas d’échos. Car les gags concernant le chasse-neige ou l’apéritif dans la camionnette et ainsi de suite ont tellement été dit dans les spectacles que la surprise n’est plus au rendez-vous.

En conclusion, « Les Chevaliers du Fiel » ratent leur passage au cinéma, avec un film qui ne tient aucune de ses promesses. Difficile de rire à des gags de nombreuses fois recités sur scène ou dans la série TV. Du coup, le spectateur pouvait en attendre plus mais rien ne vient jamais. 


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film jouant sur les différentes ambiances : Colorées en extérieures, et plus sombres lors des soirées ou lorsque les choses ne vont pas forcément bien, il fallait un support qui ne soit pas trop en défaillance ou en saturation. Le travail de transfert et de très bonne qualité et le film se regarde avec beaucoup de plaisir.

Le Son
 
Une piste Dolby Digitale 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait.  La dynamique de l’ensemble se plie aux besoins du film, sans que cela ne soit non plus une source de spectacle garantie. En tout cas l’ensemble est cohérent et permet de gagner en profondeur dans la mise en ambiance. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 40 min
  Boitier Amaray
   
   
Un making of qui voit le duo en train de tourner des scènes clés du film avec un plaisir qui fait plaisir. Et même si le résultat est décevant, au moins il permet de voir à quel point faire du cinéma rend fier le duo.

Puis les avant premières du film et une interviews du duo.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage