dans le même genre
  LA MORT DE STALINE
  GAME NIGHT
  MONSIEUR JE SAIS TOUT
  LES MUNICIPAUX
  STARS 80, LA SUITE
  LES TUCHES 3
  LE RETOUR DU HÉROS
  GARDE ALTERNÉE
  UN JOUR SANS FIN (ULTRA HD ...
  L'ÉTÉ DE KIKUJIRO

du même éditeur
  VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
  BAGDAD CAFÉ
  LE JOUR DE MON RETOUR
  SAFE : SAISON 1
  LE RETOUR DU HÉROS
  PADDINGTON 2
  JALOUSE
  DRIVER
  KAMEL LE MAGICIEN "EN LIVE"
  ROBOCOP (2014)


Dernières Actus
  THE LAST KINGDOM SAISON 2 E...
  CHICAGO MED SAISON 2 EN COF...
  BROOKLYN NINE-NINE SAISON 5...
  VIVEZ LE CINÉMA DANS UNE SA...
  HARRY POTTER : UN GRAND MAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  BULL SAISON 1 DISPONIBLE EN...
  DEATH RACE ANARCHY EN BLU-R...

MILF

Genre Comédie
Pays Fr (2018)
Date de sortie mardi 4 septembre 2018
Durée 96 Min
Réalisateur Axelle Laffont
Avec Axelle Laffont, Virginie Ledoyen, Marie-Josée Croze, Waël Sersoub, Matthias Dandois, Victor Meutelet
Producteurs Julien Madon
Scénaristes Axelle Laffont, Jean François Halin, Stephane Kramer et Jérome L'Hostky
Compositeur Benjamin Molinaro
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur  
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  96 min
  Nb Dvd  1
   
   
Trois amies d’enfance partent dans le Sud vider la maison de l’une d’entre elles, afin de la vendre. Pendant ces quelques jours, elles vont devenir les cibles privilégiées de trois jeunes garçons, pour qui ces femmes seules, approchant la quarantaine, sont bien plus séduisantes que les filles de leur âge… Cécile, Sonia et Elise découvrent avec bonheur, qu’elles sont des MILF !

Le titre met dans le bain tout de suite, « MILF », comprenez « Mother I Would Like To Fuck !», un terme qui correspond à ce que peuvent penser de jeunes hommes séduit par des femmes de deux fois leur âge. Avec un tel pitch, on peut logiquement imaginer que la comédie va partir dans un délire, comme l’actrice a su nous en concocter dans ses spectacles ou dans ses sketchs pour la télévision. Le résultat est imparable, car la réalisatrice, non contente de jouer dans son propre film, signe également sa participation au scénario afin de lui donner une touche plus personnelle. Et si la comédie pouvait aisément sombrer dans la comédie potache sans lendemain, le résultat est sensiblement plus nuancé, notamment parce que le scénario livre une réflexion, légère mais intelligente sur la vie après quarante ans.

Avec une réalisation simple et complètement décomplexée, Axelle Laffont nous entraîne dans les doutes et dans les failles de relations complexes entre trois quadras et trois éphèbes ambitionnant d’entretenir, le temps d’un été une romance plus ou moins ciblé. On y retrouve tout, la maturité, la peur de vieillir, le besoin de séduire (des deux côtés), l’insouciance, l’été et la sensualité des corps à demi nus qui réveillent les sens. Jamais dans la vulgarité, ni dans la surenchère, elle entraîne ses héroïnes dans les bras de ces jeunes hommes avec parfois subtilité mais parfois aussi avec un humour provocateur réjouissant.

Et si on a parfois du mal à croire que la superbe Virginie Ledoyen (The Beach) puisse encore douter d’elle, de son capital séduction, force est de constater que le trio qu’elle forme avec Marie-Josée Croze, tout simplement hilarante en quarantenaire un peu gauche, un peu coincée et toujours hésitante, et Axelle Laffont elle-même toujours aussi extravertie et portant le lead de la décontraction et de la « cool Attitude », fonctionne à merveille et permet justement de s’interroger sur ces femmes qui doivent passer ce cap de ce regard qui passe de la séductrice à la mère. Un passage que l’on pourrait croire évident, mais qui fait, bien souvent, des ravages.

En conclusion, « MILF » est une comédie redoutablement efficace qui emmène le spectateur dans un jeu de séduction hors du commun (mais tant que ça finalement) où l’amour, le sexe et les doutes s’invitent dans le quotidien de quadras, venues en vacances pour tirer un trait sur leur vie bourrées d’habitudes et de choses communes. Une comédie qui s’amuse, mais jamais ne juge et qui montre finalement que les préjugés sont souvent plus dévastateurs que la simplicité.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
La réalisatrice a choisi une image volontairement en nuance avec des dominantes de jaunes et de noirs pour mieux appuyer une atmosphère chaude et en même temps très « Pep’s » qui va tellement bien à cette comédie drôle et parfois délurée. Les couleurs sont parfaitement bien dosées donnent tout son éclat à la photographie du film. Les ambiances sont parfaitement retranscrites et le support est à la hauteur de l’ambition. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Le Son
 
La piste Dolby Digital 5.1 se révèle d’une grande précision et permet au film de mettre en valeur le travail d’habillement sonore de l’œuvre. La musique est parfaitement mise en valeur par le support qui lui permet de s’ouvrir à toutes les nuances qu’elles soient liées à la mise en scène ou à la mise en ambiance d'une scène. Jamais dans l’excès, la piste sonore est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique ou les effets sonores.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Un making of qui ressemble plus à un grand bêtisier mais, du coup, comme nous souhaiterions en voir plus souvent, car il nous invite au voyage dans les coulisses du tournage. Drôle et sincère, comme la réalisatrice semble-t-il.

Puis des scènes coupées et un clip.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage