du même réalisateur
  LE MONDE SELON BUSH
  LE MONDE SELON BUSH (COLLEC...
  OPÉRATION LUNE : DARK SIDE ...
  POISON D'AVRIL
  LES HOMMES DE LA MAISON BLA...

dans le même genre
  LES TOMBEAUX SANS NOMS
  LES ÂMES MORTES
  LE GRAND BAL
  RBG
  NOS ANIMAUX DOUX DEHORS, SA...
  VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA ...
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...
  SCREAM FOR ME SARAJEVO
  DE PALMA
  DISCOVERY TOUR BY ASSASSIN'...

du même éditeur
  SENSES
  LES TOMBEAUX SANS NOMS
  LES ÂMES MORTES
  MEURTRES À SANDHAMN
  WALT DISNEY L'ENCHANTEUR
  ODYSSEUS
  LES CONTES DE LA FERME + L’...
  LE VILAIN PETIT CANARD
  LE ROI LEAR
  LE DESSOUS DES CARTES :MOND...


Dernières Actus
  LE CHANTEUR SUD AFRICAIN JO...
  DISNEY DÉVOILE LA BANDE ANN...
  LE FESTIVAL "VAL DE ROCK" E...
  TRÈS COURT INTERNATIONAL FI...
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ
  LE RÉALISATEUR FRANCO ZEFFI...
  RALPH 2.0 EN DVD ET BLU-RAY

CIA : Guerres secrètes

Genre Documentaire
Pays France (2003)
Date de sortie mardi 5 octobre 2004
Durée 180 Min
Réalisateur William Karel
Avec Robert Baer, Robert Steele
Scénaristes William Karel
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   Arte Video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  180 min
  Nb Dvd  1
   
   

C.I.A., trois lettres qui véhiculent tous les fantasmes d’une agence d’espionnage américaine toute puissante et ne reculant devant rien. Arte Vidéo nous propose, avec « CIA, guerres secrètes », un film de William Karel, de découvrir l’univers édifiant d’une agence qui a souvent échappé à tout contrôle. De Pearl Harbour à la seconde guerre d’Irak, en passant par le Chili, Cuba ou l’Iran, ce DVD nous donnera de nombreux détails sur cette organisation qui cherche à façonner le monde depuis plus de 60 ans

CIA Guerres Secrètes

Cette série documentaire, qui a déjà été diffusée sur Arte, a été réalisée par William Karel, aidé par les conseils historiques d’Alexandre Adler. En l’absence d’archives librement consultables, le réalisateur a choisi de construire son film autour des interviews d’anciens agents de la CIA, de journalitses, d’historiens, d’anciens directeurs de l’agence… Ces interviews se croisent et se complètent, parfois interrompus par de courts extraits vidéos d’images d’archives. La série est découpée en trois parties :

1947/1977 : Opérations clandestines

Dans cette première partie, nous découvrons comment l’agence a été créée, comment elle a recruté ses premiers agents (d’anciens nazis) et comment elle est devenue une véritable force de déstabilisation politique au service des intérêts économiques américains. Après sa première opération ‘Ajax’ en Iran, en 1953, où la CIA a mis en place le Chah, les opérations se sont succédés au Guatemala, au Congo, à Cuba. Après l’assassina de Kennedy, à Dallas, de fort soupçons indiquent que la CIA est impliquée, mais des manœuvres de son ancien directeur, Allan Dulles permettront d’étouffer l’enquête.  Plus tard, au Vietnam, la CIA organise un véritable génocide des intellectuels favorables au régime communiste, mais c’est le scandale du Watergate qui va mettre fin à cet ‘âge d’or’ au cours duquel les pouvoirs de l’agence sont devenus immenses et incontrôlables.

1977/1989 : La fin des illusions

Après l’arrivée au pouvoir de Jimmy Carter, la CIA se fait plus discrète. L’agence passera complètement à côté de l’intégrisme musulman et ne verra pas arriver la chute du Chah et l’avènement de l’Imam Khomeiny. Après une tentative d’intervention qui tournera au drame, Carter va démanteler l’agence. Mais l’agression de l’URSS contre l’Afghanistan va obliger le gouvernement américain à intervenir et à réactiver la CIA. L’agence va pendant un temps se concentrer sur des actions en Amérique du Sud. Mais sous la présidence Reagan, la CIA va faire croire au président que l’URSS est surarmée, relançant ainsi une course à l’armement qui sera fatale au régime de Moscou. Avec la chute de l’URSS, la CIA se retrouve sans ennemi.

1990/2003 : D’une guerre à l’autre

L’arrivée de Georges Bush Sr. au pouvoir va permettre à l’agence de trouver une nouvelle cible : l’Irak. La première guerre du golf verra une implication importante de la CIA, mais le président Clinton se désintéresse de cette agence secrète. Ce sera une période difficile pour l’agence, qui va entrer en conflit avec le FBI et qui sera incapable de prévoir les attentats sur le World Trade Center et la montée du terrorisme islamique. Le documentaire se termine sur les magouilles de l’actuel pouvoir américain, avec  Georges W. Bush, Franck Carlucci, Dick Cheney et les groupes Carlyle et Hallybury. Ce sont, encore et toujours, les intérêts économiques de quelques sociétés privées qui dictent la politique américaine dans le monde…

Critique subjective

La trame de l’émission suit une progression historique qui facilite la compréhension. Tous les ‘acteurs’ principaux de la CIA sont très bien présentés et permettent de bien comprendre pourquoi l’agence a évolué de cette façon. Même si la plupart de ces évènements sont connus, on apprend tout de même beaucoup de choses à travers les propos des nombreux intervenants de l’émission. Ce qu’on apprend n’est d’ailleurs pas toujours réjouissant et conforte l’impression générale que la CIA est une agence ‘incontrôlable’ qui n’agit qu’au service des personnalités américaines les plus avides de pouvoir.

Malgré plusieurs tentatives pour limiter ses pouvoirs, la CIA est restée toute puissante durant de nombreuses années, utilisant des méthodes dignes des nombreux nazis qui ont été recrutés par l’agence à la fin de la seconde guerre mondiale. Ces documentaires jettent également un regard dur et inquiétant sur les dérives des différents gouvernements américains, sujet qui est également évoqué dans le film « le monde selon bush » ou dans « 9/11 » de Michael Moore.

Avec son contenu passionnant et ses suppléments très bien réalisés, ce DVD est indispensable à toute personne qui souhaite mieux comprendre un monde manipulé depuis plus de 60 ans par une CIA qui reste, plus que jamais, l’un des plus grands obstacle contre la paix !


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   

L’éssentiel des émissions est composé des interviews des différents témoins. Ces interviews sont films en plan rapproché et disposent d’une excellente qualité d’image, sans problème de compression, ni de définition. De temps à autre, des images d’archives viennent étayer le propos. Ces images sont de qualité très variable et ont tendance à s’améliorer nettement pour les évènements les plus récents. Leur qualité est de toute façon suffisante pour donner une idée assez précise des évènements, avec parfois des scènes très dures (en particulier au Vietnam).


Le Son
 

Le réalisateur a choisi de doubler les interventions des différents témoins, tout en nous laissant écouter la version originale (avec un volume atténué). L’ensemble est proposé sous la forme d’une piste sonore unique en Dolby Digital 2.0 françaises. La dynamique est excellente et les intervenants sont toujours parfaitement compréhensibles. Le passage rapide d’une intervenant à l’autre nécessite toutefois de rester très attentif pour ne pas perdre le fil de la discussion.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 90 min
  Boitier Amaray
   
   

Pour ce DVD, l’éditeur Arte Vidéo a choisi une présentation assez classique, avec une jaquette qui cherche à reprendre l’aspect d’un dossier. Les menus sont animés et assez classiques, mais c’est au niveau des suppléments que l’effort s’est principalement porté :

Bande annonce détournée

Cette petite bande annonce de deux minutes utilise des petits morceaux d’interviews détournés pour présenter l’émission.

Entretien audio avec William Karel (réalisé le 9 juin 2004)

Le réalisateur des documentaires explique comment il a rassemblé les témoignages des différents responsables et comment il a réussi à les faire parler sur des évènements sombres de l’histoire de la CIA. Cet entretient uniquement sonore permet de comprendre comment se sont déroulés les interviews, comment ils ont étés préparés et la façon dont le réalisateur a effectué le montage final.

« Profession espion » par William Karel (VOST)

Ce documentaire est une interview de deux anciens membres de la CIA : Robert Baer et Robert Steele. Ces deux espions racontent comment ils ont étés recrutés par l’agence, comment ils ont étés formées, l’un pour les opérations spéciales et l’autre pour de l’espionnage ‘conventionnel’. A travers leurs témoignages, ils dressent un portrait intéressant de l’espion ‘moyen’. Ils reviennent aussi sur leur expérience professionnelle et la façon dont ils ont recruté des informateurs. Les deux anciens espions sont très critiques sur la CIA actuelle et en particulier sur la politique de l’agence envers les fondamentalistes islamiques. Ils nous font également part de leurs craintes vis à vis des groupements paramilitaires et des agences d’espionnages privées, comme celle de la société Hallyburton, liée au vice-président américain Dick Cheney.

Lien DVD-ROM

Si vous possédez un ordinateur (Mac ou PC),  un ensemble d’application en page web (avec des animations Macromedia Flash) présente les principales opérations de la CIA à travers des fiches descriptives, de petits jeux, des photos et des vidéos (malheureusement de médiocre qualité). Cet excellent complément à la série de documentaire est très bien présenté et très agréable à utiliser.

Un mot sur les suppléments

Il est assez rare que des suppléments couvrent aussi largement un sujet déjà long. Arte Vidéo nous gâte en nous présentant à la fois la façon de réaliser les documentaires, mais aussi les aspects quotidiens de la vie d’espion. Enfin, la partie DVD-ROM est très bien réalisée et vaut réellement le coup d’œil !


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage