du même réalisateur
  LA VIE EST BELLE
  LA VIE EST BELLE (ULTRA HD...

dans le même genre
  SATANTANGO
  ARYTHMIE
  CHANSON DOUCE
  LA ROUE
  BARON NOIR : SAISON 3
  RED JOAN
  AU NOM DES FEMMES : LE COMB...
  FAUBOURG MONTMARTRE
  BIG LITTLE LIES : SAISON 2
  LE PROFESSEUR

du même éditeur
  LE JEUNE MESSIE
  LA VIE EST BELLE (ULTRA HD...
  LA VIE EST BELLE
  ESCAPE AT DANNEMORA
  CRAWL
  ROCKETMAN
  LE PARC DES MERVEILLES
  SIMETIERRE
  BUMBLEBEE
  SEAL TEAM SAISON 1


Dernières Actus
  ARMIN VAN BUUREN RÉÉDITE SO...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ FASHION...
  LA BANDE ANNONCE DE RAYA ET...
  KAAMELOTT REPORTÉ
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...

La Vie Est Belle

Titre Original It's a Wonderful Life
Genre Drame
Pays USA (1946)
Date de sortie jeudi 19 mai 2005
Durée 130 Min
Réalisateur Frank Capra
Avec James Steewart, Donna Reed
Format Dvd 9
Informations
Complémentaires
Contre les critiques
Dans son autobiographie, Frank Capra écrit : "La Vie est belle n'était fait ni pour les critiques blasés, ni pour les intellectuels fatigués. C'était mon type de film pour les gens que j'aime. Un film pour ceux qui se sentent la, abbatus et découragés. Un film pour les alcooliques, les drogués et les prostituées, pour ceux qui sont derrière les murs d'une prison ou des rideaux de fer. Un film pour leur dire qu'aucun homme n'est un raté".
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Fabrice Navarro
  Editeur   Paramount
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  130 min
  Nb Dvd  1
   
   

Synopsys.

Le décès du père de George Bailey l'oblige a reprendre l'entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec Potter, l'homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner ses efforts...

Critique subjective.

Quand y en a plus , y en a encore...

...de l'espoir ! Voici en substance le message que tente de faire passer Capra dans son film qui est un savant mélange de comédie romantique, dramatique et fantastique, cocktail assez innovant pour l'évoque quand on y repense. La grande morale du film est que même au bout du gouffre on peut s'en sortir et qu'un homme qui a des amis ne connait pas l'échec. Toutefois, d'un autre côté on peut aussi y voir que la malhonneteté paie...en toute impunité.

Georges Bailey, mi-forest gump, mi-calimero.

Pauvre Georges Bailey (l'excellent James Stewart), depuis tout petit il ne rêve que d'une chose : Voyager. Or depuis tout petit Georges Bailey est un saint pour tous les gens qui l'entourent. Enfant, il sauve son frère de la noyade dans un lac gelé en perdant l'audition d'une oreille et empêche le pharmacien, chez qui il travaille, d'empoisonner quelqu'un par mégarde. Alors qu'il est enfin sur le point de partir faire un voyage et ses études, son père décède et le voilà obligé de reprendre l'affaire familiale dans cette petite ville qu'il souhaite à tout prix quitter... C'est donc son frère qui partira faire des études et rencontrera une carrière exceptionnelle pendant que Georges restera à moisir à Bedford Falls, prisonnier et se sentant totalement inutile alors qu'il aide les gens à accéder à la propriété et échapper aux griffes de l'infâme M. Potter. Malgré de florissantes affaires, une belle famille,  Georges n'est pas heureux...jusqu'a cette étrange nuit de Noêl...et cet étrange monsieur...

Un film assez unique en son genre.

De par sa réalisation, on retrace toute la vie de Georges Bailey vu du Paradis dira t'on, pour nous permettre de bien comprendre les points clés, les drames de sa vie  et ré-arriver au début du film et en appréhender le dénouement : Suicide ou pas ? Ainsi ressent-on toutes les émotions du héros. En fait quelque part avec un peu de recul, ce film n'est pas sans faire penser à un mélange de Forest Gump et Big Fish, il s'y passe un tas de choses mais tout en restant au même endroit. Une sorte d'Odyssée statique où Georges Bailey vit les exploits de son frère par procuration mais avec une joie sincère, en ayant toutefois l'impression qu'il est tout le long de sa vie passé à côté de sa chance. En fait les 2h10 du film ne sont pas de trop, bien que l'on puisse noter une petite longueur ou deux, allez.

Conclusion.

Une bouffée d'air pur. Difficile de résumer un tel film que certains estiment comme un des meilleurs films de l'histoire du cinéma. C'est un peu l'histoire de la vie de chacun d'entre nous, des rêves jamais réalisés, des actes manqués. Chacun le vivra avec plus ou moins d'émotions, mais il donne envie de croire en son prochain et de se rendre compte qu'au final, on n'est pas aussi inutile qu'on le pense... Et même si depuis 1946, le monde a évolué, la vie est toujours belle ;)


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

L'âge de la retraite.

Quasiment 60 ans ! Les outrages du temps se voient quand même pas mal. Les contours ne sont un peu flous et à certaines séquence la luminosité de la pellicule faiblit un peu rappelant que le film n'est plus tout jeune. Ceci dit le résultat reste trés correct au vu de l'age du film.


Le Son
 

Un peu dur de la feuille.

Attendez vous à monter le son de votre ampli, car les dialogues manquent de dynamique et de clarté dans la version VO DD2.0. L'ensemble est un petit peu brouillon, mais là aussi le film n'est plus tout jeune et le THX n'existait pas en 1946 ! ;)

La VF pour une fois s'en tire mieux au niveau dynamique et clarté bien qu'elle donne un peu l'impression d'être plaquée.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 1 min
  Boitier Amaray
   
   

Menu : Fixe et sans son.

Bonus : 1 bande annonce ( 1:00 - VOST) pour la sortie du DVD et c'est tout.

Conclusion : Une bouffée d'air pur. Difficile de résumer un tel film que certains estiment comme un des meilleurs films de l'histoire du cinéma. C'est un peu l'histoire de la vie de chacun d'entre nous, des rêves jamais réalisés, des actes manqués... Chacun le vivra avec plus ou moins d'émotions, mais il donne envie de croire en son prochain et de se rendre compte qu'au final, on n'est pas aussi inutile qu'on le pense... Et même si depuis 1946, le monde a évolué, la vie est toujours belle ;) Côté DVD, le temps a fait son travail mais la vision du film en reste agréable malgré tout.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage