dans le même genre
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...

du même éditeur
  RED DEAD REDEMPTION 2
  GTA V
  L.A. NOIRE
  BIOSHOCK 2
  GTA: EPISODES FROM LIBERTY ...
  BEATERATOR
  GTA 4
  BULLY : SCHOLARSHIP EDITION
  LES 4 FANTASTIQUES ET LE SU...
  THE DARKNESS


Dernières Actus
  ROGER CAREL, L'ACTEUR AUX 1...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ WATERGA...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ ORIFLAM...
  LE CÉLÈBRE FILM FULL METAL ...
  JURASSIC WORLD EVOLUTION: C...
  DÉCOUVREZ LA BANDE-ANNONCE ...
  1ER SEPTEMBRE, LES FANS DE ...
  CHADWICK BOSEMAN, L'ACTEUR ...

Midnight Club 3: DUB édition

Genre Jeux Vidéo
Pays U.S.A (2005)
Date de sortie vendredi 15 avril 2005
Durée 999 Min
Plateforme Xbox
Site Internet site de l'éditeur
site officiel du jeu
Informations
Complémentaires
Disponible Sur Playstation 2 et Xbox(versions testées)
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   Take 2
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Après deux épisodes de Midnight Club en demi-teinte, Rockstar North rempile pour un troisième volet plus accès grand public. Face à des adversaires comme Need For Speed Underground 2, et Burnout 3, Midnight Club 3 : DUB Edition réussira t-il à se frayer un chemin entre les deux mastodontes de Electronic Arts ?


Les deux premiers volets de la saga Midnight Club étaient assez réussis, mais les portes de la gloire lui furent interdites pour cause d’une conduite beaucoup trop technique et élitiste. Les développeurs se devait donc de réagir au plus vite avec un troisième volet prenant une tout autre direction. Alors pari réussi ou non c’est ce que nous allons découvrir…


Let’s Rock Baby


Pour ce troisième volet, Rockstar San Diego c’est attaché les services du magazine DUB mettant en avant des voitures splendides, et utilisant le tuning à outrance, jusqu'à l’allume cigare en or… Oubliez tout ce que vous avez pus voir en tuning sur notre sol français, car ce mot ne  prend toute son ampleur que sur le sol américain. Ayant ainsi l’aide de ce magazine hebdomadaire, Rockstar à pus obtenir différents accords avec les constructeurs automobiles et de pièces détachées, pour un choix largement supérieur à son concurrent direct : NFS Underground 2. Le jeu se dote d’un « pseudo scénario » où le joueur doit devenir la star du bitume, vous serez ainsi épaulé par quelques personnages assez sympathiques lors de scènes cinématiques faisant état de la progression de votre carrière. Le jeu commencera par le choix d’une simple voiture de série, qui permettra de faire ses preuves, et ainsi acheter des pièces nécessaires pour booster son véhicule, sous peine de franchir la ligne d’arrivée en dernière position. Une fois le style de conduite maîtrisé, le joueur peut acheter d’autres véhicules, en revendre et en remporter à l’issue de tournois urbains. Ces tournois rapportant très souvent des voitures montées par le magazine DUB, et qui tout de suite vous en feront tomber sous le charme… Mais Midnight Club 3 propose également de chevauché des deux roues, et où là aussi le joueur doit faire ses preuves. La première moto obtenue est d’ailleurs un chopper, très difficile à manier dans les virages, mais qui à l’avantage de déstabiliser ses adversaires se trouvant dans son champ d’aspiration. Au niveau des deux roues, vous trouverez également un vaste choix de sportives, tel les Yamaha YZF R1, Ducati 998 et bien d’autres beautés à dompter. Concernant les courses à proprement parler, celles-ci ne se présentent pas directement au joueur, il faut donc partir continuellement à la recherche d'une course potentiellement rémunératrice de préférence. 

 

Pimp my Ride


La conduite est beaucoup plus arcade que les précédents volets, mais garde toujours ce petit goût de simulation comme la physique des véhicules. Il faut doser savamment ses freinages, être minutieux dans le passage de vitesse et utiliser la nitro qu’au moment opportun. La nitro étant quasiment nécessaire à la victoire, et petite nouveauté dans ce troisième épisode celle-ci n’est plus seulement réservée aux voitures, mais également aux motos ! Concernant les voitures ou motos, chacunes possèdent leur propre physique, et le poids de chacune d’elles se ressent ; ainsi conduire une Mercedes SLK est bien différent que de manier un immense 4*4 américain !

Au niveau du tuning- voitures ou motos- le joueur peut changer absolument tout sur ses « protégés » allant de la simple couleur de carrosserie, au changement de moteur, en passant par une réduction de poids, tout est là, et chacun y trouvera forcément son bonheur.

Le jeu offre également une nouveauté que l'on pourrait qualifier de « superpouvoirs » déblocables après quelques heures de jeux, et utilisables selon la jauge de risques encourus pendant la course. Ceux-ci s'avèrent extrêmement utiles, comme l’effet de « bullet-time » permettant de se faufiler un chemin entre un embouteillage sur une autoroute, ou bien un mode destruction réservé aux 4*4 qui fait voltiger toutes les voitures gênant son mastodonte. Pas novateur, mais très efficace dans certaines situations.


Elle a tout d’une grande


Midnight Club 3 : DUB Edition est plus qu’un bon compromis à Burnout 3 et NFS2, ils les égalent voir les dépasse sur certains points cruciaux. Plus complet, plus intéressant  à long terme, il est le nouveau roi de la discipline aussi bien sur Playstation 2 que Xbox. Ne réfléchissez plus, ce troisième épisode est un investissement que vous ne regretterez pas !


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Midnight Club 3 rend hommage à ses magnifiques bolides. Une modélisation minutieuse proches du perfectionnisme, des effets de lumières absolument magiques, et un level-design plus que correct pour un jeu automobile de cette trempe. Seulement tout ceci à un revers, les versions PS2 et Xbox (plus étonnant) subissent de temps à autres de chutes de frame-rate assez gênantes et un manque de finition se fait ressentir sur certains décors... Dommage, mais hormis cela c'est de toute beauté!

Le Son
 
Du bon gros son! Une BO réunissant des grands noms du R'N'B et du  Rap US en passant par du bon gros son Metal. La conduite n'en est que plus jouissive. Niveau motorisation ,les pièces rajoutées ont une certaine incidence sur la reproduction sonore des sons, et les quelques scènes cinématiques sont assez bien doublés en VOSTFR.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Un mode Live assez complet, même si l'on retrouve quasiment que des joueurs américains qui démontrent leur supériorité sur le bitume... Bien que ce mode soit très amusant, le mode course et le mode libre sont les deux seuls proposés et les serveurs ont tendance à planter de temps en temps. Malgré ceci Midnight Club 3 propose un contenu assez intéressant et non négligeable.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage