Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus





du même réalisateur
  BLUE VELVET
  ELEPHANT MAN
  TWIN PEAKS : FIRE WALK WITH...
  DUNE
  SAILOR ET LULA (BLU-RAY)
  TWIN PEAKS : THE RETURN

dans le même genre
  PETIT PAYS
  A BOUT DE SOUFFLE (ULTRA HD...
  LA HAINE (ULTRA HD / 4K)
  BRICK
  WET SEASON
  UN COEUR EN HIVER
  SATANTANGO
  ARYTHMIE
  CHANSON DOUCE
  LA ROUE

du même éditeur
  L'HOMME INVISIBLE (2020)
  THE LIGHTHOUSE
  SPIDER IN THE WEB
  GEMINI MAN (ULTRA HD / 4K -...
  ABOMINABLE
  DOWNTON ABBEY LE FILM
  FAST & FURIOUS : HOBBS AND ...
  COMME DES BÊTES 2
  YESTERDAY
  BROOKLYN NINE NINE SAISON 6


Dernières Actus
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...
  DVDCRITIQUES LIVE #33 : LE ...
  TEST AMAZON FIRE TV STICK 4...
  DVDCRITIQUES LIVE #32 : SOU...
  TEST AMPLI-TUNER ARCAM AVR3...
  TEST AMPLI-TUNER DENON AVC-...
  DVDCRITIQUES LIVE #31 : 5 J...

Mulholland drive

Titre Original Mulholland drive
Genre Drame
Pays Etats-unis (2001)
Date de sortie mardi 22 octobre 2002
Durée 146 Min
Réalisateur David Lynch
Avec Robert Forster, Marc Pellegrino, Naomi Watts, Ann Miller, Dan Hedaya, Justin Theroux, Laura helena Harring
Producteurs Mary sweeney, neal edelstein, michael polaire, tony krantz
Scénaristes David lynch
Compositeur Angelo badalamenti
Format Dvd 9
Site Internet site officiel france
site non officiel
Informations
Complémentaires
Mulholland drive a obtenu le prix de la mise en scène à cannes pour l'édition de 2001
ainsi que le prix du meilleur film aux new york film critics circle awards 2001.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Yannick Evain
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  146 min
  Nb Dvd  2
   
   

Rita (Laura Harring), une brune pulpeuse, échappe de justesse à son assassinat sur Molholland Drive grâce à un accident de voiture et trouve refuge dans la maison de la tante de Betty Elms (Naomi Watts), une jeune actrice australienne venue à Los Angeles afin de devenir une star.
Betty trouve Rita sous la douche et croit tout d'abord qu'elle est une amie de sa tante puis elle découvre que Rita est amnésique et va tenter de l'aider à recouvrir sa mémoire et son identité.
Non loin de là, un homme raconte un étrange rêve à une personne qui semble être son analyste et découvre que le "monstre" qui hante ses rêves existe peut être...


Le film est lancé. Les personnages comme Adam Kesher (Justin Theroux) le réalisateur cocu, Coco (Ann Miller) la logeuse indiscrète et les autres se mettent progressivement en place alors que l'intrigue devient de plus en plus tortueuse jusqu'à arriver à ce moment où l'histoire bascule complètement, laissant tout d'abord le spectateur perplexe, puis admiratif.


La finesse de la mise en scène (récompensée à Cannes), des couleurs et de la bande son (primordiale), le jeu pertinant des acteurs en font un film original et subtil sur sa forme, très intelligent sur le fond. On reste pensif après la dernière image, se demandant la signification des 145mn qui viennent de s'écouler.


Mulholland Drive est un film dans la trempe de Lost Highway, sinueux et intelligent, où l'ambiance sonore est aussi importante que dans Blue Velvet. Le meilleur Lynch à mon avis. A voir et revoir absolument, en VO de préférence.
Robert Kalophtalmos

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

L'image de ce film constitue une petite déception.
on constate certains fourmillements sur les arrières plans, l'ensemble manque de définition, les contours sont parfois imprécis et certaines couleurs (désaturées) sont un peu pâles.
Cependant le master est impeccable (pas le moindre défaut de pellicule).

L'ensemble est trés regardable mais on ne peut s'empêcher de penser qu'un tel film aurait mérité la note maximale pour l'image (et aurait mérité un meilleur traitement de la part de l'éditeur).


Le Son
 

Il y a un écart important entre la piste anglaise et la version française. Alors que la VO est trés reussie (on regrettera quand même l'absence du DTS présent sur le Zone1), très dynamique et posséde une bonne définition, on retrouve une VF un peu "timide" qui manque de pêche et de clarté.
De même la séparation des canaux est bien meilleure sur la VO, qui donne une toute autre dimension au film.
Les effets surrounds sont un peu sous exploités (il est vrai que ce n'est pas un film d'action avec des explosions toutes les 30 secondes!), mais autant en VF qu'en VO le mixage aurait pu mettre à profit davantage les canaux arrières pour accentuer les ambiances sur certaines scènes.


Enfin deux choses a signaler, il est impossible de changer de piste sonore en cours de lecture du film et les voix des acteurs sont considérablement différentes entre la VF et la VO (le décalage est impressionant).


En conséquence je vous conseille donc de préférer la VO pour visionner ce film.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 70 min
  Boitier Amaray
   
   

L'intéractivité est divisée en 5 sections. Sans être une explication de texte chaque partie apporte quelques éclaircissements sur des éléments du film, et la manière d'aborder celui-ci.

Entretiens Exclusifs (Durée 21 min)
Cette partie est composée de deux interviews, la première de Mary Sweeney, monteuse du film et aussi de "blue velvet" et "sailor et lula" du même David Lynch, l'autre d'Angelo Badalamenti le musicien, compositeur de la BO du film. Tous deux évoquent leur façon de travailler avec D.Lynch ainsi que des explications sur leur profession et la manière de l'exercer dans le milieu du cinéma.
Trés prenant!

Conférence de presse à Cannes (Durée 18 min)
Dans cette partie très intéressante, David Lynch présente son film accompagné de son équipe d'acteurs. Il explicite certain schéma de construction et quelques fils conducteurs qui compose ce film. Chaque acteur commente leur vécu sur le tournage.
Ce bonus se termine par l'extrait de la remise du prix de la mise en scène du festival de Cannes à D.Lynch.

Silence on tourne (Durée 23 min)
Making of du film mélangeant interwiews des acteurs/réalisateurs sur les lieu du tournage, anecdotes sur le film, on y explique notamment que ce film à été tournée en plusieurs fois (avec un arrêt d'un an et demi) la première séance de tournage étant initialement prévue pour un projet de série télévisuel avant de se transformer en projet de long métrage, on y trouve aussi le making of de certaines scènes du film (dans lequelles on peut aprécier le talent de directeur d'acteur de D.Lynch ).
Ce making of s'avère très passionant même si certains propos sont parfois redondant avec la conférence de presse à Cannes.

Sur le lieu du tournage
Photos des lieu clés du film commentées par écrit par D.Lynch on y trouvera aussi quelques explications sur le film.

Qui sont ils?
Filmographies des acteurs et du réalisateurs.


Cette partie d'intéractivité s'avère passionnante de bout en bout et mériterai à elle seule l'échange du Zone1 qui lui ne contient aucun bonus.
Dans les différentes interviews on peut entrevoir en David Lynch une espèce de savant fou génialissime et poétique, conseillant au spectateur de laisser agir son intuition, sans forcèment chercher à expliquer le film de manière rationnelle et aussi de comparer Mulholland drive à un voyage sur une route sinueuse et mystérieuse.

Il est intéressant de noter aussi les différents menus qui composent les accés au sections trés bien cadrés dans l'atmosphère que dégage le film, ainsi qu'un bonus assez surprenant: la chapitrage aléatoire, en effet pendant la lecture du film il est impossible d'avancer ou reculer d'un chapitre mais les sections du films sont accessibles par un menu composé d'objets du scénario qui amènent vers n'importe quelle séquence du film.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Chapitrage aléatoire