du même réalisateur
  GIRLS : SAISON 1
  GIRLS : SAISON 3
  GIRLS SAISON 4

dans le même genre
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM
  HORS NORMES
  DEUX MOI
  LA VIE EST BELLE (ULTRA HD...
  LA VIE SCOLAIRE
  LA VIE EST BELLE
  PARIS QUI DORT ENTR'ACTE

du même éditeur
  SUPERGIRL SAISON 4
  BIG LITTLE LIES : SAISON 2
  CA CHAPITRE 2
  ANNABELLE : LA MAISON DU MA...
  GAME OF THRONES SAISON 8
  KIDDING : SAISON 1
  GODZILLA : ROI DES MONSTRES
  YOUNG SHELDON SAISON 1
  LA MALÉDICTION DE LA DAME B...
  SHAZAM!


Dernières Actus
  DISPARITION D'ENNIO MORRICO...
  DVDCRITIQUES LIVE #14 : JOU...
  JEU LITTLE TOWN
  JEU THE CREW
  DISPARITION DU RÉALISATEUR ...
  DISPARITION DE IAN HOLM
  "IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'E...
  PREMIERS AMPLIFICATEURS AV ...

Girls : Saison 2

Genre Comédie
Pays USA (2013)
Date de sortie mercredi 4 septembre 2013
Durée 280 Min
Réalisateur Lena Dunham
Avec Lena Dunham, Jemima Kirke, Adam Driver, Zosia Mamet, Alex Karpovsky, Christopher Abbott
Producteurs Judd Apatow, Jenni Konner, Lena Dunham, Ilene S. Landress et Bruce Eric Kaplan
Scénaristes Lena Dunham
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non
  Danois
Oui
Oui
Non
  Finnois
Oui
Oui
Non
  Grec
Oui
Oui
Non
  Norvégien
Oui
Oui
Non
  Polonais
Oui
Oui
Non
  Portugais
Oui
Oui
Non
  Suédois
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Warner
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  280 min
  Nb Dvd  2
   
   

Les aventures et les déboires d’un groupe d’amie New-Yorkaises qui font leurs premiers pas dans la vie professionnelle. Hannah se consacre à l’écriture et commence à sortir avec un autre homme. Mais la culpabilité qu’elle éprouve vis-à-vis d’Adam, l’empêche de vivre pleinement son bonheur. De son côté, Jessa de retour de lune de miel, tente de trouver son équilibre dans sa nouvelle vie auprès de son mari, Thomas-John. Shoshanna décide de prendre sa sexualité en main et en subit les conséquences émotionnelles.

On pouvait espérer beaucoup de chose de l’association de Lena Dunham et Judd Appatow, pour apporter une sorte de fraicheur dans l’univers de la série « Girlie Power ». Mais le résultat de la saison 1 était finalement assez décevant, car la série « Girls » repassait sur les mêmes bases que sa grande sœur « Sex and the city ». Pour cette deuxième saison, Lena Dunham opère un virage à 180° en étoffant un peu plus ses personnages en dessinant de nouvelles failles, notamment sur la course au bonheur de son héroïne, qui, au gré des rencontres recherche celui qui lui donnera de l’amour physique mais surtout émotionnel. En faisant ce choix, la scénariste et son équipe donnent une dimension plus profonde et moins trash que la précédente.

Malgré tout, le style du producteur reste un peu trop omniprésent et lorsque les personnages commencent à se livrer, tout se centralise autour du sexe, avec des répliques surréalistes autour de problématiques que l’on n’imaginait pas. Cette récurrence permanente à parler de sexe ne serait pas un problème si cela ne venait pas en permanence en déséquilibre des scènes. Par exemple Hannah parle de son besoin de trouver le bonheur, et dans la conversion elle parle de son besoin de se caresser le vagin. Cette série donne constamment l’impression qu’il faut à tout prix parler de sexe pour que l’ensemble soit intéressant.

En conclusion, cette deuxième saison de « Girl » relève le niveau de la première, en s’intéressant un peu plus aux personnages, en leur donnant une notion plus profonde, mais se perd encore beaucoup trop dans des répliques sexuelles qui ne viennent strictement rien apporté à l’intrigue. Cela en devient presque gênant !



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

L’univers de la série s’approche en bien des points de celui de l'oeuvre de Woody Allen, avec des couleurs parfois un peu délavées suivant les environnements ou plus marquées suivant l’ambiance souhaitée. Les contrastes permettent de mieux renforcer le trait des profondeurs de champs et certaines pigmentations ressortent avec beaucoup de précision.



Le Son
 

La piste 5.1 se remarque par la mise en ambiance assez précise. Si la répartition est très en avant elle ne manque toutefois pas de précision, et entraîne ainsi beaucoup mieux le spectateur dans les méandres sentimentalo-sexuelles des héroïnes. La spatialisation est brillante et les dialogues sont particulièrement bien mis en valeur. .



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 45 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   

Les commentaires audio de l’équipe qui reviennent sur les choix opérés dans cette nouvelle saison.

Puis les coulisses des épisodes, qui reviennent avec un peu plus de détails sur les dessous de la fabrication de cette nouvelle saison de « Girl ». C’est intéressant mais pas particulièrement révolutionnaire.

Ensuite il y a « Guy on girls » dans lequel un des comédiens de la série se livre sur ce qu’il pense de la série, et de ses auteurs. Pareil, tout est ultra cadré et ne sert qu’à mettre en avant les qualités sans faire dans la nuance.

Pour ceux qui aurait eut quelques défaillance de mémoire concernant la première saison, l’édition propose également un résumé de la première.

Et pour finir, certainement la meilleur idée de l’édition : une session de lecture du scénario, dans laquelle on voit les acteurs au travail de préparation avant le tournage. Ca c’est rare et on aime beaucoup ce genre de surprise.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Résumé de la saison 1