du même réalisateur
  GIRLS : SAISON 1
  GIRLS : SAISON 2
  GIRLS : SAISON 3

dans le même genre
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM
  HORS NORMES
  DEUX MOI
  LA VIE EST BELLE (ULTRA HD...
  LA VIE SCOLAIRE
  LA VIE EST BELLE
  PARIS QUI DORT ENTR'ACTE

du même éditeur
  SUPERGIRL SAISON 4
  BIG LITTLE LIES : SAISON 2
  CA CHAPITRE 2
  ANNABELLE : LA MAISON DU MA...
  GAME OF THRONES SAISON 8
  KIDDING : SAISON 1
  GODZILLA : ROI DES MONSTRES
  YOUNG SHELDON SAISON 1
  LA MALÉDICTION DE LA DAME B...
  SHAZAM!


Dernières Actus
  DISPARITION D'ENNIO MORRICO...
  DVDCRITIQUES LIVE #14 : JOU...
  JEU LITTLE TOWN
  JEU THE CREW
  DISPARITION DU RÉALISATEUR ...
  DISPARITION DE IAN HOLM
  "IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'E...
  PREMIERS AMPLIFICATEURS AV ...

Girls Saison 4

Genre Comédie
Pays USA (2015)
Date de sortie mercredi 24 février 2016
Durée 260 Min
Réalisateur Lena Dunham
Avec Lena Dunham, Jemima Kirke, Adam Driver, Zosia Mamet
Producteurs Judd Apatow et Lena Dunham
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Warner
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  260 min
  Nb Dvd  2
   
   
Les quatre filles de la série « Girls » prennent le chemin incertain de la maturité en développant de nouvelles facettes de leurs personnalités dans de nouveaux environnements. Hannah quitte New-York pour l’Iowa et rejoint un prestigieux atelier d’écriture dans l’espoir de devenir un écrivain plus sérieux, alors que sa relation avec Adam devient incertaine. Pendant ce temps-là à New-York, Marnie poursuit sa carrière musicale à travers sa relation, romantique et professionnelle avec Desi. Shoshanna, fraîchement diplômée, enchaîne les entretiens d’embauche, tout en essayant de mettre un peu d’ordre dans sa relation avec Ray. Jessa s’essaye quant à elle à la sobriété depuis qu’elle a rejoint les Alcooliques anonymes, ce qui n’a cependant pas réduit sa capacité à semer le chaos là où elle passe.

On pouvait espérer beaucoup de chose de l’association de Lena Dunham et Judd Appatow, pour apporter une sorte de fraicheur dans l’univers de la série « Girlie Power ». Mais le résultat des trois premières saisons était finalement assez décevant, car la série « Girls » repassait sur les mêmes bases que sa grande sœur « Sex and the city ». Pour cette quatrième saison, Lena Dunham continue la transformation de sa série. Avec des personnages plus matures, mais toujours confrontés aux mêmes doutes et aux mêmes obsessions. Pourtant, la série commence à sortir un peu de son aspect trash et décalé où le sexe était le moteur des dialogues et des relations entre personnages. 

Et si l’on garde encore un rapport au sexe très présent, la troisième saison avait amorcé un changement qui se confirme dans cette nouvelle saison. Les personnages évoluent que ce soit en bon ou en mauvais, mais deviennent plus attachants. Certains confirment une évolution radicalement différente avec une nuance plus marquée dans leurs dialogues et dans leurs comportements. C’est le cas notamment d’Adam, qui n’est plus simplement un jeune homme égoïste désintéressé de tout, mais au contraire quelqu’un de plus sensible et de plus fragile qu’il n’y parait, notamment lors du premier épisode lorsque Jessa se fait encore remarquer. Alors bien sûr les défauts de la série reviennent de manière régulière, mais ils se font moins pesant et les dialogues gratuitement vulgaires s’estompent pour laisser place à des situations plus matures et plus émouvantes parfois.  Et même si cette série donne constamment l’impression qu’il faut à tout prix parler de sexe pour que l’ensemble soit intéressant, cette quatrième saison montre que ses auteurs savent faire autre chose avec beaucoup de soins.

En conclusion, cette quatrième  saison de « Girl » relève le niveau des deux premières, et confirme la changement amorcé par la troisième en s’intéressant beaucoup plus aux personnages, en leur donnant une notion plus profonde, et même si le sexe est encore présent, cette fois-ci la série se regarde avec plus d’intérêt


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
L’univers de la série s’approche en bien des points de celui de l'oeuvre de Woody Allen, avec des couleurs parfois un peu délavées suivant les environnements ou plus marquées suivant l’ambiance souhaitée. Les contrastes permettent de mieux renforcer le trait des profondeurs de champs et certaines pigmentations ressortent avec beaucoup de précision.

Le Son
 
La piste 5.1 se remarque par la mise en ambiance assez précise. Si la répartition est très en avant elle ne manque toutefois pas de précision, et entraîne ainsi beaucoup mieux le spectateur dans les méandres sentimentalo-sexuelles des héroïnes. La spatialisation est brillante et les dialogues sont particulièrement bien mis en valeur. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Les commentaires audio de l’équipe qui reviennent sur les choix opérés dans cette nouvelle saison.

Puis les coulisses des épisodes, qui reviennent avec un peu plus de détails sur les dessous de la fabrication de cette nouvelle saison de « Girl ». C’est intéressant mais pas particulièrement révolutionnaire.

Puis le résumé de la troisième saison pour mieux comprendre les évolutions de la quatrième.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage