du même réalisateur
  COMME CHIENS ET CHATS : LA ...
  VOYAGE AU CENTRE DE LA TERR...

dans le même genre
  THE EXPANSE : SAISON 2
  ROLLERBALL
  JURASSIC WORLD : FALLEN KIN...
  DEADPOOL 2
  L'INCROYABLE HULK
  COCOON
  PACIFIC RIM : UPRISING
  READY PLAYER ONE
  DANS LA BRUME
  LE LABYRINTHE : LE REMÈDE M...

du même éditeur
  THE LOOMING TOWER SAISON 1
  OCEAN'S 8
  GAME NIGHT
  READY PLAYER ONE
  THE DISASTER ARTIST
  CHIEN
  TOMB RAIDER
  LE TRÔNE DE FER - GAME OF T...
  GOTHAM : SAISON 3
  ANIMAL KINGDOM : SAISON 1


Dernières Actus
  LE GRINCH AU GRAND REX AVEC...
  CHARMED SAISON 1 REMASTERIS...
  MAC GYVER SAISON 1 REMASTER...
  SHOOTER SAISON 2 EN COFFRET...
  COFFRET DVD INTÉGRALE COLLE...
  LE GRAND LIVRE DES TECHNIQU...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES DE...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES PO...

Rampage Hors de Contrôle

Titre Original Rampage
Genre Science Fiction
Pays USA (2018)
Date de sortie mercredi 12 septembre 2018
Durée 108 Min
Réalisateur Brad Peyton
Avec Dwayne Johnson, Naomie Harris, Malin Akerman, Jake Lacy, Joe Manganiello, Jeffrey Dean Morgan
Producteurs Beau Flynn, Hiram Garcia, Brad Peyton et John Rockard
Scénaristes Ryan Engle, Carlton Cuse, Ryan J. Condal, Adam Sztytkiel
Compositeur Andrew Lockington
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Warner
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  108 min
  Nb Dvd  1
   
   
Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu'avec les singes. Pas étonnant qu'il se soit pris d'affection pour George, adorable gorille d'une intelligence hors du commun, dont il s'occupe depuis sa naissance. Mais suite à une expérience génétique catastrophique, George se métamorphose en monstre incontrôlable. Et il n'est pas le seul puisque d'autres animaux se transforment en prédateurs enragés aux quatre coins du pays, détruisant tout sur leur passage. Okoye décide alors de travailler d'arrache-pied avec une généticienne pour mettre au point un antidote. Pourront-ils à temps empêcher la planète d'être ravagée ?

Dwayne Johnson alias « The Rock » est certainement un ovni dans la planetosphère hollywoodienne, d’abord, parce le comédien vient d’un cursus classique (il était catcheur avant d’intégrer le cinéma), mais également parce que non content d’être un acteur bankable « The Rock » est, la plupart du temps producteur et initiateur de bon nombre de ses projets, comme le remake de « Jumanji » qui fut une véritable bonne surprise pour les fans du film avec Robin Williams. Inlassablement l’acteur trace son bonhomme de chemin et ne se laisse pas impressionner par les éventuels jugements qui pourraient éventuellement tenter de le freiner. L’ancien catcheur mène sa barque avec brio et contre vents et marées s’est imposer comme l’un des personnage, ms les plus incontournables du cinéma américain. Sur un créneau laissé moribond par Stallone ou Schwarzenegger, Dwayne Johnson a su prendre des risques mesurer et s’entourer d’équipes capables d’utiliser la plastique de l’acteur sans pour autant prendre ses fans pour des abrutis congénitaux. Et ça marche !

Avec « Rampage : Hors de Contrôle », Dwayne « The Rock » Johnson réussit là où tant d’autres ont échoué : Rendre cohérent et divertissant une adaptation de jeux vidéo. Et ce n’était pourtant pas la plus simples des adaptations à mettre en scène. Car, il faut bien se le rappeler mais « Rampage » est avant tout un jeu assez basique dans lequel trois monstres s’amusent à détruire des bâtiments en tout genre sans histoire précise. Le plaisir résultant de découvrir les surprises cachées derrière les différentes destructions. Du coup, lorsque le studio a annoncé la mise en chantier d’un tel film, personne n’aurait osé parier un Kopek sur la réussite du film.  Et pourtant, sans parler de chef d’œuvre évidemment, « Ramage : Hors de contrôle » remplit son contrat. Porté par une équipe de scénaristes venus d’horizons lointains (Cinéma, Télévision), le film garde une redoutable cohérence qui embarque le spectateur dans une aventure pleine de rebondissements ou des créatures victimes de produits chimiques venus de la station spatiale. Si l’intrigue n’a, bien sûr, rien d’exceptionnelle, elle n’en demeure pas moins efficace et parvient à faire oublier le jeu vidéo d’origine en emmenant le spectateur dans les méandres de monstres rendus incontrôlables par l’avidité crasse de dirigeants de laboratoires pharmaceutiques.

Alors, bien sûr, tout cela n’a rien d’original, (mais on a échappé à de méchants terroristes venus du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord ou encore à des essais nucléaires français) et la recette semble avoir été utilisée de toutes les manières possibles au point de risquer de faire de recyclage, mais lorsque cela est plutôt bien tenu pour rendre l’ensemble à la fois cohérent et divertissant, il n’y a pas de quoi s’en priver. Les effets spéciaux utilisent, pour une fois, les destructions massives cohérentes avec le sujet, et la qualité des images de synthèse vient donner à l’ensemble suffisamment de textures pour offrir un spectacle sans prise de tête ni d’autre ambition que de divertir. N’y cherchez pas un message, il n’y en a pas, n’imaginez pas une réflexion profonde sur les dérives du capitalisme en Occident, ce n’est ni le sujet ni la vanité de ce film. Par contre si vous cherchez un film qui a décidé de s’amuser avec ses monstres et d’en faire une histoire concrète avec de vrais personnages raie signature visuelle, « Rampage : Hors de Contrôle » est la production qu’il vous faut.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
« Rampage : Hors de Contrôle » bénéficie d’un transfert de grande qualité dans lequel les couleurs sont parfaitement dosées, et permettent d’appuyer une ambiance qui met en lumière la qualité de travail des graphistes qui ont travaillé sur le projet. Les contrastes sont suffisamment présents pour pouvoir donner plus de profondeur à l’image, et le grain est bien évidemment est inexistant ce qui permet de profiter agréablement du film.

Le Son
 
La piste Dolby Digital 5.1 se révèle d’en grande efficacité dans la mise en place des ambiances. La bande-son envahie les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique. Et comme le film a été conçu pour en mettre plein les yeux et plein les oreilles, il était nécessaire que la piste sonore soit à la hauteur. Le résultat est saisissant même si on peut noter parfois un certain déséquilibre dans les dialogues notamment lorsque les monstres sont dans le coin.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 15 min
  Boitier Amaray
   
   
Un making of assez complet qui vient mettre en parallèle le jeu vidéo et son adaptation. Ce n’est pas renversant, mais, au moins pour ceux qui ne connaissaient pas le jeu, cela permet de découvrir la génèse du film.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage