Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus





du même réalisateur
  GRAND PRIX
  RONIN
  RONIN
  GRAND PRIX

dans le même genre
  MIDWAY
  APOCALYPSE NOW : FINAL CUT
  CHINA GATE
  SEAL TEAM SAISON 1
  LES TÊTES BRULÉES
  VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
  FURY
  DUNKERQUE (ULTRA HD / 4K)
  DUNKERQUE
  MEMORIES OF WAR

du même éditeur
  LE VIE PRIVÉE DE SHERLOCK H...
  THE PARTY
  DOLLS - LES POUPÉES
  L'HORRIBLE INVASION
  FROM BEYOND - AUX PORTES DE...
  ROCKY
  ROBOCOP
  LES GRANDS ESPACES
  OVER THE TOP BRAS DE FER
  LE VIEUX FUSIL


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #14 : JOU...
  JEU LITTLE TOWN
  JEU THE CREW
  DISPARITION DU RÉALISATEUR ...
  DISPARITION DE IAN HOLM
  "IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'E...
  PREMIERS AMPLIFICATEURS AV ...
  UNE BELLE EQUIPE DE MOHAMED...

Le train (1964)

Titre Original The train
Genre Guerre
Pays France-USA (1964)
Date de sortie lundi 28 juillet 2003
Durée 120 Min
Réalisateur John Frankenheimer
Avec Burt Lancaster, Jeanne Moreau, Michel Simon
Producteurs U.A.
Scénaristes Rose Valland (livre), Franklin Coen
Compositeur Maurice Jarre
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Simon Volant
  Editeur   MGM DVD
  Edition   Simple
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  120 min
  Nb Dvd  1
   
   

Public concerné

Le contexte de la guerre fournit des images spectaculaires mais pas de violence gratuite. Les quelques exécutions sont rapidement expédiées et on n’a pas de scène de torture. Un film qui plaira aux jeunes à partir d’un dizaine d’années et aux moins jeunes.


Résumé


Août 44, les alliés progressent et la libération de Paris est proche. Le colonel Von Waldheim a mis de côté de nombreux tableaux de maîtres du musée du jeu de paume et, malgré le dégoût de ses supérieurs pour l’art « nègre » les fait convoyer vers l’Allemagne à bord d’un train. Pour les saboteurs, la mission est délicate car bloquer un train sans le détruire est quelque chose de bien nouveau…


Critique subjective


La production est franco-américaine. Burt Lancaster se retrouve donc super cheminot et Paul Scofield super méchant. Pour ajouter un peu d’authenticité française, les rôles secondaires sont attribués à Jeanne Moreau en tenancière d’hôtel ou  Michel Simon en cheminot bourru. Globalement les acteurs sont tous très bons sauf Burt Lancaster qui est honteusement mis en avant et joue plus l’aventurier que l’homme ordinaire qui joue sa vie pour sa patrie.


D’une durée de deux heures, les cascades de trains sont exceptionnelles. La réalisation de John Frankenheimer est dynamique et pleine de trouvailles comme ce travelling le long d’un quai de plus de 800m pour suivre le colonel allemand qui sort du train, prend une moto et va donner ses ordres directement à ses troupes.  De nombreux effets de grues également pour suivre les résistants sur les toits.  Le film est tourné en noir et blanc. Une attention particulière se porte alors sur l’éclairage des scènes mais à ce niveau c’est le minimum syndical. Pas d’utilisation des effets qu’offre ce format.


Verdict


Un scénario de bonne qualité et une réalisation dynamique rendent ce film de guerre (un grand classique aux Etats Unis mais moins diffusé en France) très intéressant. Malgré tout jetez un œil sur la critique technique du film… c’est décevant.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 n&b
  Format Cinéma 1.66:1
   
   

Trains à vapeur c’est synonyme de travelling et de fumées blanches. Si la compression n’est effectuée au mieux, on peut voir de magnifiques traînées et des artefacts de compression. Pour ce film c’est le cas. De plus le transfert de la pellicule noir et blanc donne une image de qualité moyenne. Les détails restent absents et les noirs trop profonds.

Enfin, le transfert est en 4/3 pour un film visiblement en 1.66... décevant mais choix bénéfiques au possesseurs de téléviseurs 4/3 qui auraient eu le droit à 4 bandes noires si l'encodage était en 16/9.


Le Son
 

Filmé en stéréo, les pistes du DVD sont toutes mono ! La version original américaine est à proscrire. Tous les dialogues sont en anglais alors que le doublage français alterne français et allemand beaucoup plus naturel vu le contexte historique.

Techniquement la piste américaine grésille et est très faiblement définie (on pense aux sons 8 bits des anciennes cartes son).  La piste française s’en sort bien mieux avec une meilleure définition mais toujours dynamique en retrait.


Par contre le sous titrage est une catastrophe. Lorsqu’on écoute la version française, il n’y a pas de sous titrage ne s’occupant que des dialogues allemands. C’est tout (sous titrage des dialogues français et allemand) ou rien (vous êtes bilingue)!


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 1 min
  Boitier Amaray
   
   
Une malheureuse bande annonce et le néant.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage