du même réalisateur
  LA CHASSE AUX SORCIÈRES

dans le même genre
  LE DÉFI DU CHAMPION
  POUR UN GARÇON
  TOUT SIMPLEMENT NOIR
  TANDEM
  TANGO
  MYSTERY MEN
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM

du même éditeur
  TANDEM
  TANGO
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Wild Generation

Titre Original The History Boys
Genre Comédie
Pays Grande Bretagne (2007)
Date de sortie mercredi 25 juillet 2007
Durée 112 Min
Réalisateur Nicholas Hytner
Avec Richard Griffiths, Frances De La Tour, Samuel Anderson, Samuel Barnett, Stephen Campbell Moore, Dominic Cooper
Producteurs Nicholas Hytner, Damian Jones et Kevin Loader
Scénaristes Alan Bennett
Compositeur George Fenton
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Oui
Oui
  Français
Oui
Oui
Oui
  Arabe
Oui
Oui
Oui
  Néérlandais
Oui
Oui
Oui

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  112 min
  Nb Dvd  1
   
   

Dans un collège de Grande Bretagne, un groupe d’étudiants brillants souhaitent intégrer la prestigieuse université d’Oxford. Aidé par leurs professeurs, ils vont devoir apprendre l’humilité et l’amitié.

Tout est dit dans le résumé, nous allons assister à une nouvelle version du « Cercle des poètes disparus ». Un groupe d’étudiants aussi arrogants que brillants, des institutions enfermées dans leur protocole et son esprit conservateur, et un autre soucieux d’amener ces jeunes gens à penser autrement que par la bienséance. En gros, rien de bien neuf sous le soleil de Shakespeare.

Ou plutôt, presque rien ! Car si l’idée de réunir un groupe d’étudiants et de leur insuffler la règle du « Carpe diem » n’est pas nouvelle, « Wild Géneration » brille par le ton plus en accord avec une époque en pleine mutation : les années 80. Ici les profs se font le challenge de porter leurs élèves au firmament des universités, de leur apprendre une règle de conduite, un état d’esprit. Si le film de Peter Weir amenaient les étudiants à penser par eux même et à ne pas soucier de la bien séance, mais plutôt à ne suivre que leur propre voie pour la paix intérieure que cela leur procurera, dans celui de Nicholas Hytner (La folie du roi Georges) on forge l’esprit de ces jeunes pour entrer dans une université, aussi prestigieuse que conservatrice, tout en les aidant à utiliser leur arrogance dans leurs propres idéologies.

Ici, tout est sujet à délibération, et chaque personnage s’en fait l’image, on passe aussi bien revue : La différence (qu’elle soit sexuelle ou physique), la société (son image ou sa vie) les rapport professeurs – élève (avec en parallèle le problème de la pédophilie), beaucoup de sujet qui peuvent freiner l’envie de se plonger dans l’histoire de ces jeunes anglais.

Et pourtant, et c’est certainement la grande force de ce programme, le ton est résolument léger et décalé pour qu’il ne soit pas soporifique. Tout en citant des auteurs tels que Shakespeare ou Byron, les personnages nous emmènent dans l’univers joyeusement révolté des années 80. Avec l’aide des professeurs comme Hector, professeur de littérature aussi passionné que passionnant, merveilleusement interprété par Richard Griffiths (La série Harry Potter).

Si chacun des personnages peut être une sorte de caricature de la société anglaise des années 80, le jeu des acteurs leur donne une crédibilité saisissante. Pour la petite anecdote, lors du tournage, un professeur du lycée anglais qui servait de décor, ordonna d’une fenêtre aux acteurs d’arrêter de jouer aux ballons et de rejoindre leur salle de classes. Une petite histoire qui en dit long sur la recherche de crédibilité voulue par le réalisateur.

Directement inspiré d’une pièce à succès (et reprenant d’ailleurs le casting original), "History Boys" brille par une mise en scène intelligente, qui ne sombre jamais dans le statisme inévitable des adaptations de pièces de théâtres, mais qui au contraire se sert de la caméra et des décors pour faire prendre du volume, tant aux dialogues qu’aux jeux des comédiens.

Fort d’un scénario impeccable, où les nombreuses références littéraire se distillent intelligemment sans jamais ralentir ou alourdir le rythme, « History boys » est de loin l’un des meilleurs petits frères du « Cercle des Poètes disparues ».

En conclusion, une film qui sonne le déjà vu, mais qui se révèle être un véritable plaisir pour les yeux comme pour l’esprit. Car en plus d’être une œuvre légère et divertissante, il en devient un programme ludique pour mieux connaître la littérature anglo-saxonne et surtout mieux la comprendre. A voir donc !



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Une image propre, sans trop de grains, qui ne gâche en rien le plaisir de visionner ce programme. Les contrastes ressortent généreusement et les couleurs de cette Angleterre du nord sont plus que jamais merveilleusement servies. Un bon point donc !

Le Son
 
Il s’agit certainement de la faiblesse de l’ensemble. Le son 5.1 souffre d’irrégularités qui deviennent assez vite pénibles, pour ne pas dire irritantes. Ce type de désagrément étant devenu une constante on ne peut pas dire que cela soit une vraie surprise, mais plutôt une déception supplémentaire.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Tout d’abord les commentaires du réalisateur Nicholas Hytner et du scénariste Allan Bennett, pour mieux comprendre l’approche de chacun pour transposer la pièce de théâtre originale au cinéma, puis un documentaire sur la tournée internationale de la pièce de théâtre, dont le casting original fut gardé pour le film, et enfin le making of du film. Une belle histoire d'amitié, comme on aime les entendre.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage