du même réalisateur
  BONES : SAISON 3
  BONES : SAISON 5
  BONES : SAISON 7
  BONES : SAISON 8
  BONES : SAISON 10

dans le même genre
  MAFIA INC.
  LES ENQUÊTES DE VAN DER VAL...
  MONSIEUR HIRE
  LES AFFRANCHIS
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  WATERGATE
  ZÉROZÉROZÉRO SAISON 1
  ESCAPE AT DANNEMORA
  BAPTISTE SAISON 1
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...

du même éditeur
  TANDEM
  TANGO
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Bones : saison 4

Genre Policier
Pays USA (2009)
Date de sortie samedi 3 avril 2010
Durée 999 Min
Réalisateur Hart Hanson
Avec Emily Deschanel, David Boreanaz, T.j. Thyne, Michaela Conlin, John Francis Daley, Tamara Taylor
Producteurs Kathy Reichs et Hart Hanson
Scénaristes Divers
Compositeur The Crystal Method
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non
  Néérlandais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  7
   
   

Temperance Brennan et l’agent Seeley Booth, reviennent dans une saison 4 dans laquelle l’équipe recherche un nouvel assistant pour Temperence Brennan, suite à l’interpellation de Zach.

Une nouvelle saison, pour l’équipe du « Jefferson Institute », donc qui revient en misant un peu plus l’accent sur les relations des uns et des autres tout en incluant définitivement le personnage de Sweets le psychologue, et plusieurs comédiens qui tentent de remplacer le personnage de Zach. La saison 4, si elle commence avec deux épisodes à Londres, un peu inégaux, mais très amusants, souhaite donc être la saison du renouvellement.

Et c’est le cas, loin de s’essouffler, cette nouvelle saison de « Bones » retrouve un nouvel entrain, avec des intrigues plus soutenues, des rapports entre les personnages peut-être un peu moins centré sur les rapports ambigus de Booth et Brennan. En effet les personnages prennent plus de relief dans cette nouvelle saison, notamment grâce au scénario toujours aussi solide, qui n’hésite définitivement plus à jouer la carte de l’humour et à mélanger les genres, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Côté intrigue, on oublie le fil rouge, si ce n’est les rapports et la recherche d’un nouvel assistant, qui permet aux scénaristes de réellement renouveler le genre. L’intérêt ne faibli jamais et, au contraire, trouve un juste équilibre avec les intrigues secondaires que peuvent suivre les héros. Toujours suffisamment fouillée pour être captivante, l’intrigue s’appuie, dans cette saison, beaucoup plus sur les sentiments des personnages, que sur les effets spéciaux pourtant légions dans la série. Cette saison 4, est aussi l’occasion d’utiliser les connaissances  des uns et des autres pour donner plus de crédibilité, à une série qui jouaient plutôt la carte de la technologie, au risque parfois d’en devenir excessif.

On l’aura parfaitement compris cette nouvelle saison de « Bones » joue  le renouveau autant que la consolidation des fondations. Ainsi chaque épisode amène son lot de références aux saisons précédentes, ainsi que de nouvelles révélations, sans jamais alourdir vraiment l’ensemble. La réalisation se veut, en cela, toujours efficace et le rythme soutenu de certains épisodes, ne nuisent en aucun à la dynamique de l’ensemble.

En conclusion, la saison 4 de « Bones » semble bien partie pour être la meilleure actuellement, tant l’inventivité et la créativité, dont ont fait preuve les scénaristes est visible  à chaque épisode. On s’amuse toujours autant que l’on tremble aux vues des meurtres qui fourmillent dans cette nouvelle année d’enquête. L’humour y est encore plus jouissif qu’auparavant, et l’émotion prend une place aussi justifiée que les  nouveaux personnages qui apparaissent.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
Un peu granuleuse l'image reste décevante dans cette saison 4, surtout dans les épisodes anglais. Les précedentes saisons avaient permis un peu plus de qualité dans le traitement des contrastes, qui semblent ici remplacés par une prédominance de noir. L'ensemble manque terriblement de soins.

Le Son
 
Une piste 5.1 particulièrement jouissive. L’ambiance est parfaitement mesurée et la dynamique de la série profite agréablement du système. Un vrai moyen de découvrir autrement, cette saison 4 tout juste diffusée sur M6. La spatialisation est étonnante de qualité pour une série.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Des scènes coupées et un bêtisier, un peu léger par rapport aux précédentes saisons.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage