du même réalisateur
  BONES : SAISON 3
  BONES : SAISON 4
  BONES : SAISON 5
  BONES : SAISON 7
  BONES : SAISON 8

dans le même genre
  MAFIA INC.
  LES ENQUÊTES DE VAN DER VAL...
  MONSIEUR HIRE
  LES AFFRANCHIS
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  WATERGATE
  ZÉROZÉROZÉRO SAISON 1
  ESCAPE AT DANNEMORA
  BAPTISTE SAISON 1
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...

du même éditeur
  TANDEM
  TANGO
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Bones : Saison 10

Genre Policier
Pays USA (2015)
Date de sortie mercredi 7 octobre 2015
Durée 924 Min
Réalisateur Hart Hanson
Avec Emily Deschanel, David Boreanaz, Michaela Conlin, T.j. Thyne, John Boyd
Producteurs Divers
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  924 min
  Nb Dvd  6
   
   
Après une fin de saison 9 éprouvante avec la blessure et l’arrestation de Booth, la saison 10 reprend sur un rythme effréné ! L’équipe de Brennan est bien décidée à continuer son enquête sur la conspiration qui se trame au sein du FBI. Mais une fois sorti de prison, Booth replonge dans son addiction aux jeux, et alors que Brennan est à nouveau enceinte, le couple devra tenir le choc pour ne pas mettre en péril leur mariage…

A la fin de la saison précédente, les scénaristes avaient laissé nos héros dans une situation, une nouvelle fois délicate. Et pour cette dixième saison, nous les retrouvons donc avec un Booth en prison et une Brennan qui doit faire face à un nouveau défi : Innocenter son mari. L’ensemble ne manque d’ailleurs pas d’intérêt et l’on retrouve le pétillant qui a fait le succès de cette série surprenante en bien des points. Et une fois l’agent sorti de prison, on les replace en difficulté, mais cette fois-ci du côté privé. Car suite à une mission, Booth devra faire face à nouveau à ses vieux démons. Pourtant, la recette ne prend pas totalement, le spectateur n’y retrouve pas totalement son compte.

Car si les énigmes par épisodes sont toujours présentes, le quotidien des héros est cette fois-ci totalement prioritaire sur les enquêtes. Et, ce qui aurait pu être un complément, devient d’un seul coup une série secondaire dans une série policière. A cela prêt que, pour le coup, si les intrigues touchant chacun des personnages de la série ne sont pas ininterressantes, on regrette tout de même que les enquêtes passent définitivement au second plan. Alors, oui la structure est la même, mais les scénaristes ont tellement peur de manquer d’imagination dans des intrigues policières qui durent depuis 10 ans maintenant, qu’ils mettent en avant le couple Brennan/Booth ou encore Camille et Harastoo dans un épisode expatrié, etc…

Et c’est bien là le drame, de ces séries qui passent le cap des dix saisons, la redondance est fréquente, et les scénaristes s’engluent alors  dans des mièvreries inintéressantes et en oublie du coup le principal : les intrigues. Actuellement tout se joue sur la surenchère, y compris dans les techniques scientifiques, les déductions perdent en crédibilité par une prétention mal tenue, ou un certain besoin d’en rajouter à chaque fois un peu plus dans le manque de crédibilité. Les remarques d’Hoggins sont parfois tellement renversantes, que l’on est à la limite du fou rire.

En conclusion, une dixième saison qui manque de peu son but, en s’engluant dans la mièvrerie des relations entre les héros, délaissant du coup les intrigues qui pour certaines manquent cruellement de subtilité. Espérons que pour la prochaine saison, les scénaristes parviendront à trouver réellement un nouveau souffle. 


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
La réalisation ayant soigné le détail, il aurait été dommageable que l’édition ne soit pas à la hauteur. La lumière est parfaitement mise en valeur, et la texture des éléments bénéficie d’un rendu remarquable, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une qualité de nuances à la hauteur de l’attente. 

Le Son
 
La piste sonore bénéficie en VO comme en VF d’une piste 5.1 assez bien structurée, avec une réparation soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par la musique qui apparaît parfois en arrière. La dynamique est remarquable et la dynamique plus en retenu se mêle bien avec l’ensemble. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Coffret
   
   
Des scènes inédites et un bêtisier, cette édition ne brille pas par la qualité de ses bonus.

Même le making of du 200ème épisode de la série, n’arrive pas à faire passer toute l’émotion qui devait régner sur le plateau.

Seul la compilation des meilleurs moments de Sweets parvient à nous relever un peu le niveau.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage