Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus





du même réalisateur
  STAR TREK LA NOUVELLE GÉNÉR...
  PAPYRUS, LE FILM
  PADDINGTON
  LES PETITES CRAPULES VOLUME...
  PRUDENCE PETITPAS
  X-FILES SAISON 5
  THALASSA - LE TOUR DU MONDE...
  COFFRET MICHEL SARDOU : BER...
  VIDÉO ANNIVERSAIRE
  OZZY OSBOURNE - LIVE AT BUD...

dans le même genre
  IMAGINE GIMME SOME TRUTH
  BESIDE BOWIE : THE MICK RON...
  ALONE WITH CHRISSIE HYNDE
  THE MOODY BLUES : DAYS OF F...
  THE DOORS : LIVE AT THE ISL...
  VAN MORRISON IN CONCERT
  STING LIVE AT THE OLYMPIA P...
  JEFF BECK : LIVE AT THE BOL...
  CHANGE BEGINS WITHIN A BENE...
  THE WHO : TOMMY - LIVE AT T...

du même éditeur
  PICCOLO, SAXO ET CIE
  MADONNA, L'INNOCENCE PERDUE
  ALDEBERG EN CONCERT
  VÉRONIQUE SAMSON : COMME IL...
  NEW YORK UNDERCOVER : LIVE ...
  LA VIE DES PREMIERS HOMMES
  DANS LA PEAU DE JAQUES CHIR...
  PAUL MC CARTNEY : THE SPACE...
  DANIEL PREVOST :PARIS WORLD...
  AMAZON (IMAX)


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

Simply red greatest video hits

Genre Pop rock
Pays Usa (2002)
Date de sortie mardi 22 octobre 2002
Durée 108 Min
Réalisateur Divers
Format Dvd 9
Site Internet site officiel du groupe
Informations
Complémentaires
Disque compatible avec les zones 2,3,4,5 et 6
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Christophe Bonnet
  Editeur   Warner vision
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  108 min
  Nb Dvd  1
   
   

Depuis 1985, ce groupe de Manchester a rencontré, à travers ses sept albums, un écho planétaire avec plus de quarante millions de disques vendus. Mais, ces derniers temps ont été moins favorables à Simply Red. L’accueil mitigé du dernier album  (Love and the russian winter), la rupture avec leur maison de disque et une fausse accusation de viol portée à l’encontre du leader Mick Hucknall ont terni leur image. Quoi qu’il en soit, il s’agit bel et bien d’un grand groupe de pop, à la musique chaleureuse aux accents de soul. Avec le DVD Simply Red Greatest Video Hits, on mesure le chemin parcouru, tant au niveau artistique que sur le plan technique. C’est d’autant plus évident que le classement des 26 chansons a été fait chronologiquement, voici le track listing:
1 : money’s too tight to mention (5.03)
2 : come to my aid (3.54)
3 : holding back the years (4.17)
4 : open up the red box (3.48)
5 : the right thing (4.26)
6 : infidelity (4.08)
7 : maybe someday (4.00)
8 : it’s only love (4.20)
9 : a new flame (4.00)
10 : if you don’t know me by now (3.33)
11 : you’ve got it (3.55)
12 : stars (3.57)
13 : something got me started (4.00)
14 : thrill me (live in Hamburg 1992) (5.04)
15 : your mirror (live in Manchester 1996) (3.50)
16 : for your babies (4.17)
17 : fairground (5.33)
18 : never never love (4.19)
19 : remembering the first time (4.36)
20 : so beautiful (live in Manchester 1996) (4.58)
21 : we’re in this together (4.14)
22 : angel (4.01)
23 : say you love me (3.42)
24 : the air that I breathe (4.24)
25 : ain’t that a lot of love (3.53)
26 : your eyes (4.15)

Dès les premiers morceaux, on retrouve les premiers tubes des Simply avec un réel plaisir surtout si, comme moi, vous avez suivi ce groupe depuis ses débuts. Musicalement, c’est toujours aussi joyeux et  moëlleux, mais la mise en image des six premiers clips accuse le coup, le temps a fait son effet. Les réalisations des titres 1 et 2 sont quelconques, celle du 3 se révèle plus aboutie.
Dans le passage 4, « open up the red box », quelques petits effets spéciaux apportent une touche de fantaisie et de dynamisme mais, là encore, le poids des années pèse.
Le titre 5 est un enregistrement en concert, peu convaincant, tant la mise en image est brouillon.
Le n° 6 souffre d’une réalisation, de costumes et de chorégraphies qui lui confèrent un côté kitsch un peu rédhibitoire. 
Les clips 7 et 8 sont intéressants, car plus « sophistiqués », ils bénéficient d’une meilleure image, ou plutôt d’une moins pire.
A partir du titre n° 9, on accède enfin à une image enfin digne du support DVD aux superbes couleurs. Le clip en lui-même est dépourvu de fioritures mais très efficace.
Les n° 10 (en noir et blanc) et 11 attestent des progrès réalisés par le groupe dans leurs vidéos, qu’ils n’ont cessé depuis de perfectionner pour nous livrer quelques véritables joyaux.
Le clip 12, « stars », a introduit l’utilisation massive des effets numériques, techniquement imparfaits mais au rendu final plutôt convaincant.
Le n° 13 se distingue par une image aux tons sépia, un montage nerveux et de belles idées.
Les passages 14 et 15 sont filmés en concert, rien de particulier à noter.
La chanson « for your babies », titre n° 16, est une fois de plus tournée en noir et blanc, dans une ambiance teintée de poésie, au milieu des enfants : cette douceur est, à mon sens, l’un des points forts des Simply, c’est vraiment très « rafraîchissant ».
Avec la chanson  « fairground », n° 17, on entre un peu dans l’ère des clips « modernes » au look high-tech, aux couleurs fluo, aux décors hyper graphiques, aux ralentis judicieux et aux grands angles : superbe pas grand-chose d’autre à dire.
Le n° 18 est de la même veine, avec une esthétique encore plus fouillée, une touche chic et sensuelle du meilleur effet.
L’une de mes vidéos préférées arrive en 19 ième place : « remembering the first time ». Je dois quand même dire que je suis un petit peu partagé car ce passage est d’une incroyable beauté (couleurs psychédéliques, effets de morphing, énergie dégagée dans le clip, accord parfait avec la chanson) mais les quelques secondes durant lesquelles on voit les Twin Towers s’effondrer sous l’effet du morphing pour se transformer en une autre ville laisse un sentiment de trouble. Je n’irai pas plus loin sur l’opportunité d’insérer ce clip, chacun sa sensibilité ...
Le passage n° 20 est interprété en live, on regrette d’autant plus l’absence du 5.1.
Je n’ai pas été sensible au titre n° 21, « we’re in this together », le mariage incrustations vidéo volontairement grossières et image déformée à outrance ne m’a pas franchement convaincu. Le rap intervient dans le clip n° 22, c’est surtout musicalement que ce passage a de l’intérêt.
Enfin, les vidéos 23 à 26 sont toutes caractérisées par leur grande qualité, une recherche permanente du détail avec des ambiances différentes, l’art de se renouveler en somme. J’ai presque envie de comparer ces dernières vidéos au bouquet final d’un feu d’artifice : on reste admiratif.
Alors quel est le bilan ? Un ensemble de clips qui évolue crescendo, une réalisation technique perfectible (son multi canal, travail sur les images anciennes), une sélection riche et variée des morceaux, l’absence de réels bonus qui nous permettraient de mieux connaître ce groupe : incontestablement le plaisir est présent mais, dépourvu des quelques défauts mentionnés, ce DVD serait incontournable dans toute DVDthèque digne de ce nom.    



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Une certaine logique est respectée : l'image des titres anciens accuse le coup (définition VHS, couleurs lavées etc) alors que les productions plus récentes brillent par leur qualités (superbe piqué, couleurs saturées, effets spéciaux numériques exempts du moindre défaut ...).  

Le Son
 
Le PCM stéréo est le seul format proposé. C'est un peu décevant dans la mesure où la richesse musicale de Simply Red et la chaleur de la voix de Mick Hucknall s'accommoderaient parfaitement d'un son multicanal. Bien sûr mieux vaut une bonne piste stéréo qu'un mixage 5.1 manqué. Malheureusement le PCM n'est pas exceptionnel, la dynamique et les détails sont en retrait. Sur certains passages de live on est même bien en dessous d'une qualité moyenne : déception au niveau du traitement sonore. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

De beaux menus animés et sonores donnent accès aux choix des titres, à l'activation du sous-titrage (anglais) et à une fonction playlist. Il s'agit tout simplement de sélectionner six chansons pour en faire une programmation. Le choix de cette option est surprenant sachant que l'immense majorité des lecteurs est pourvue de cette fonction, à moins que ce soit une façon de proposer un "pseudo" bonus à moindre coût ...
Je suis convaincu que ce groupe très populaire, au sens noble du terme, aurait mérité un meilleur traitement : interviews, backstage, making of des clips, discographie etc.

 


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Playlist programmable