du même réalisateur
  THE EXPERIMENT

dans le même genre
  CHICAGO FIRE : SAISON 4
  ELEMENTARY : SAISON 4
  CHICAGO PD : SAISON 3
  SHADES OF BLUE : SAISON 1
  SHERLOCK SAISON 4
  MARSEILLE
  THE MISSING : SAISON 1
  UN JUGE, UN FLIC
  HEAT (VERSION RESTAURÉE 201...
  UNFORGOTTEN : SAISON 1

du même éditeur
  HOMELAND : SAISON 6
  LOGAN (ULTRA HD - 4K)
  ALIEN COVENANT (ULTRA HD / ...
  DJANGO
  LIFE
  SOUS LE MÊME TOIT
  GERMINAL
  JEAN DE FLORETTE - MANON DE...
  LA GRANDE BOUFFE
  ALIEN COVENANT


Dernières Actus
  GAME OF THRONES - SAISON 7 ...
  QUEL COFFRET DVD / BLU-RAY ...
  WESTWORLD SAISON 1 EN DVD, ...
  STING // LIVE AT THE OLYMPI...
  MARANTZ SR8012 : 11.2 CANAU...
  LA SAGA HARRY POTTER DÉBARQ...
  SAMSUNG SOUND+ HW-MS750, SW...
  YAMAHA NP-S303 : PASSERELLE...

Prison break : Saison 5

Genre Policier
Pays USA (2017)
Date de sortie samedi 23 septembre 2017
Durée 378 Min
Réalisateur Paul Scheuring
Avec Wentworth Miller, Dominic Purcell, Sarah Wayne Callies, Robert Knepper, Amaury Nolasco, Rockmond Dunbar
Producteurs Nelson McCormick
Scénaristes Divers
Compositeur Ramin Djawadi
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  378 min
  Nb Dvd  1
   
   
Alors qu’on le pensait mort, des indices laissent entendre que Michael Scofield pourrait être vivant. Lincoln et Sara se rallient afin de construire le plan d’évasion le plus important de la série et entraînent avec eux les trois évadés les plus connus du pénitencier d’état de Fox River, Sucre, T-Bag et C-Note.

C’est toujours une inquiétude de voir une série arrêtée depuis plusieurs années faute à une érosion inévitable des audiences, conséquence d’une incapacité des scénaristes à réellement tenir la barre d’une intrigue soignée après une première saison renversante. Et les craintes sont plus que fondées, car dès le premier épisode on sent venir les prémices d’une saison qui ne va pas se révéler renversante, bien au contraire. D’abord parce que la série s’était achevée par la mort de son personnage emblématique Michael Scoffield.

Et le scénario décide donc de ressusciter son personnage emblématique par une sorte de pirouette qui sent le sapin et la facilité pour plusieurs raisons, à commencer celle de plonger le héros au cœur d’une prison au Yéménite, forcément crasseuse et surpeuplée dans laquelle, à la faveur d’un coup d’état, les prisonniers vont être obligés de cohabiter pour le meilleur et pour le pire. « L’argent n’étant pas un problème ! », comme dit Lincoln Burrows le frère de Michael (il n’y a que dans cette série que l’on voit ça, vu les montants annoncés, mais bon !) tout semble facile pour ces américains dans un monde soulevé par un début de guerre civile. On va donc, aisément, plonger dans un monde de violence et de sang mené en sous-jacence par les Jihadistes du cru.

On l’aura donc très vite compris, chaque épisode accumule les incohérences et les facilités, comme le fait que Michael parvient à envoyer des messages du Yémen aux Etats-Unis, en origami sans aucune contrainte. Alors heureusement, nous avons droit à une mise en scène efficace et un goût évident pour le cliffhanger à la fin de chaque épisode. Mais force est de constater que si, la première saison de cette série nous transcendait de bonheur par une intrigue solide et résolument efficace, ici tout est fait pour en remettre une couche, réutiliser ce qui a déjà été fait avec une inspiration fainéante, qui plombe plutôt l’ambiance, plus qu’elle ne nous emmène dans les effluves d’une saison réussit.

Côté distribution, tout le monde à répondu présent et chaque personnage clés de la série sont présents : Wentworth Miller (Michael Scofield) revient avec son regard de feu, les yeux plissés pour faire énigmatique, Dominic Purcell (Lincoln Burrows) a l’air toujours aussi largué, et Sarah Wayne Callies (Sara) reste toujours proche d’une boite de kleenex pour essuyer la larme qu’elle s’apprête constamment à verser. Côté méchant, ou anciens prisonniers, on retrouve évidemment Robert Knepper dans le rôle de T-Bag, mais version plus soft qu’à ses débuts, ou encore Amaury Nolasco (Sucre) et Rockmond Dunbar (C-Note) en inévitable amis de cellules du héros qui sont prêt à donner leurs peaux pour venir en aide à Michael. 

En conclusion, « Prison break », propose une nouvelle saison, pour masquer un revival qui ne semble destiner qu’à renflouer les poches de ceux qui n’auraient pas eu le destin prévu par le succès de la première saison. Pas grand-chose à garder de cette nouvelle saison, si ce n’est une mise en scène efficace.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
La réalisation a choisi une image volontairement sombre et toute en contre jour pour accentuer les scènes au sein de la prison et beaucoup plus lumineuse lorsqu’il s’agit des Etats-Unis cette terre de sécurité et de bon vivre. Les couleurs sont un peu délavés mais donnent toute sa qualité à la photographie de la série. Les ambiances sont parfaitement retranscrites et le support lui rend un hommage appuyé. Les contrastes dont un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Le Son
 
La piste Dolby Digitale 5.1 se révèle d’une grande précision et permet à la série d’appuyer encore un peu plus son ambiance austère et un peu oppressante. La musique vient parfaitement habiller l’ensemble pour donner des transitions de grandes qualités. Jamais dans l’excès, la piste sonore est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique ou les effets sonores.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 15 min
  Boitier Amaray
   
   
Le making of de la série, qui vient à prouver toute l’ambition des concepteurs et notamment du comédien principal devenu producteur de la série.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage