du même réalisateur
  ENCYCLOPÉDIE HACHETTE MULTI...
  ATOUT P'TIT CLIC : ANGLAIS ...
  LES INDESTRUCTIBLES : LE JE...
  ENCARTA 2005 COLLECTION DVD
  HANDEL'S WATER GARDEN - DTS...
  MICROSOFT ENCARTA COLLECTIO...
  LES REBELLES DE LA FORÊT (J...
  ANNO 1701 (NINTENDO DS)
  POKEMON DIAMANT
  MA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE

dans le même genre
  JURASSIC WORLD EVOLUTION (S...
  JUMANJI : NEXT LEVEL
  MIA ET LE LION BLANC
  L'EMPEREUR DE PARIS
  ALPHA
  LES AVENTURES DE JACK BURTO...
  TOMB RAIDER
  JUMANJI : BIENVENUE DANS LA...
  GÉOSTORM
  LES TROIS MOUSQUETAIRES

du même éditeur
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  CARNIVAL FÊTE FORAINE
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DRAGON QUEST BUILDER
  LEGO MARVEL SUPER HEROES 2 ...
  POKEMON ULTRA LUNE
  L'INFERNAL PROGRAMME D'ENTR...
  SUPER MARIO ODYSSEY


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Pokémon Ranger

Genre Aventures
Pays Japon (2007)
Date de sortie dimanche 29 avril 2007
Durée 600 Min
Plateforme Nintendo DS
Informations
Complémentaires
Certaines captures d'écran viennent du site Internet de Nintendo (www.pokemonranger.com/ ) et sont en anglais. Mais dans la version française tous les textes sont en français.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   Nintendo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  all
  Durée Film  600 min
  Nb Dvd  1
   
   

L’histoire

« Attrapez-les tous ! ». Jamais le slogan des Pokémon n’aura été plus vrai que dans « Pokémon Ranger », le nouveau jeu de Nintendo pour la DS. Vous y incarnez un garde forestier spécialisé dans la gestion des sympathiques petits monstres dans la région de Fiore.

Cela fait déjà longtemps que vous rêviez d’incarner un Ranger chargé de la gestion des Pokémon. Après sept lettres de motivation à Eliott, le Ranger en chef de Printville, celui-ci vous à envoyé un uniforme et vous a engagé à devenir Apprenti Ranger. À votre arrivée il vous confie le ‘Capstick’ (incarné par votre stylet) qui vous permettra d’attraper les Pokémons afin de les calmer et de les relâcher dans leur environnement naturel.

Une série de missions, très progressives et accompagnée de nombreuses explications, vous donne tous les éléments nécessaires pour capturer les Pokémons et les utiliser, en combat ou pour diverses actions. Rapidement, vous serez toutefois confronté à une enquête plus sérieuse puisqu’il semble que des membres du malfaisant groupe Go-Rock ont volé un objet important du professeur Pressand. Ce sera alors à vous de déjouer leur plan diabolique…

Mécanisme de jeu

Nintendo a attendu longtemps avant de nous sortir un jeu qui reprenne les monstres favoris des enfants. On retrouve ici l’ambiance Pokémon, avec les villes connues et vues dans les dessins animés de la télévision. Comme nous sommes sur la Nintendo DS avec son célèbre écran tactile, le stylet sera utilisé durant tout le jeu. Cela commence par les déplacements et les sélections des interlocuteurs qui se font par toucher, mais là il est aussi possible de se déplacer avec les touches. Par contre, la capture des Pokémons ne se fait qu’au stylet. Une fois confronté à l’un de ces petits monstres, il suffira de dessiner un ou plusieurs cercles autour de lui pour l’apprivoiser.

Cela semble très simple et pourtant il faut un certain entraînement pour attraper les Pokémons les plus agressifs. En effet, dès que le Pokémon touche le cercle que l’on trace autour de lui, celui-ci se brise et le ‘Captick’, qui représente le stylet dans le jeu, perd de l’énergie. Certains monstres attaquent même la ligne à distance à coup de boules de feu ou de jet de glace ! Ajoutez à cela que certains Pokémons nécessitent jusqu’à trente tours pour la capture et vous réaliserez que le jeu peut devenir assez physique. D’autant qu’il faut penser à remonter le stylet dés que le nombre précis de tours est atteint, sous peine de devoir tout recommencer.

Une fois attrapés, les Pokémons pourront être calmés et relâchés dans la nature ou rendu à leur propriétaire. Mais il est également possible de les utiliser pour leurs capacités particulières. Ainsi, un Pokémon ‘eau’ vous aidera à éteindre un incendie, ou un Pokémon ‘électricité’ (comme ce Posipi qui vous prend d’affection dès le début du jeu), vous aidera à recharger votre ‘Capstick’. De très nombreuses combinaisons sont possibles et les Pokémons qui vous accompagnent vous aideront aussi à capturer les monstres les plus puissants si vous combinez judicieusement leurs pouvoirs.

Critique subjective

Avec ‘Pokémon Ranger’, Nintendo parvient à bien renouveler sa licence. Graphiquement agréable, le jeu utilise bien l’écran tactile de la console et offre une aventure intéressante. Les combinaisons de Pokémons sont multiples et renouvellent bien les missions. Comme plus de 200 Pokémons sont disponibles, les fans de la série retrouveront forcément leurs monstres favoris. Les dialogues sont assez classiques pour ce genre de jeu mais nécessitent de savoir lire, ce qui ne donnera accès au jeu qu’aux enfants de sept ans et plus, contrairement à l’indication trois ans et plus de la pochette !

Si ‘Pokémon Ranger’ pourra nous faire patienter en attendant la sortie de Pokémon Diamant et Perle sur NDS, l’intermède sera de courte durée, car l’aventure est vraiment courte. Comptez entre dix et quinze heures de jeu pour qu’un enfant motivé parvienne au bout de cette histoire ! Les Pokémons nous avaient habitués à beaucoup plus. Une fois l’aventure principale terminée, il est toujours possible de participer aux ‘tournois’ de capture dans l’arène ou d’essayer de faire la ‘collection’ des Pokémons (même si on ne peut pas en garder plus d’une dizaine à la fois). Mais ce n’est pas pareil que de vivre une aventure scénarisée.

‘Pokémon Ranger’ est également un jeu qui est peut devenir dangereux pour votre console : à force de faire tourner le stylet le plus vite possible sur l’écran, des rayures peuvent apparaître et les stylets ne survivent généralement pas à une partie complète. Pensez donc à offrir ce jeu accompagné d’un stylet de rechange et d’une protection transparente à coller sur l’écran tactile !

Au final, ‘Pokémon Ranger’ est donc un jeu amusant, varié, au contrôle précis, mais un peu court. Il restera quand même une expérience indispensable pour tous les fans de Pokémons !



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo Sans objet
  Format Cinéma Sans objet
   
   
Avec ‘Pokémon Ranger’ on sent bien que la NDS en a graphiquement beaucoup plus dans le ventre que les Gameboy qui l’ont précédé ! Si les décors ne sont pas très fouillés dans la nature, on remarque de nombreux détails à l’intérieur des maisons et surtout les personnages sont bien réalisés. La différence avec les précédents jeux Pokémons se remarque surtout aux monstres eux-mêmes dont les dessins sont beaucoup plus fouillés et beaucoup plus proches de la série animée. Les animations sont également de qualité et donnent beaucoup de vie à l’ensemble.

Le Son
 
Les sons et bruitages, ainsi que la musique de ce jeu peuvent être qualifiés d’assez quelconques. Pris dans l’histoire on a tendance à l’oublier et la musique ne laisse aucun souvenir impérissable. Si on y prête attention on se rend compte qu’elle est assez répétitive, mais ce n’est finalement pas trop gênant.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Comme indiqué plus haut, une fois l’aventure terminée il restera la possibilité de participer aux concours de capture ou de se balader librement pour capturer toutes les sortes de Pokémons possibles. Mais tout cela est beaucoup moins amusant que de vivre une vraie aventure scénarisée !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage