Top gun

Genre
Pays
USA (1986)
Date de sortie
jeudi 17 mars 2005
Durée
105 Min
Réalisateur
Producteurs
Jerry Bruckheimer, Don Simpson
Scénaristes
Jim Cash, Jack Epps Jr.
Compositeur
Harold Faltermeyer
Format
Dvd 9
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Anglais
Oui
Oui
Oui
Français
Oui
Oui
Oui
Espagnol
Non
Oui
Non
Hollandais
Oui
Oui
Non
Italien
Non
Oui
Non
Portugais
Non
Oui
Non
Le Film
Critique de Frédérik Kapler
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
105 min
Nb Dvd
1

Synopsis : Pette Mitchell, fortement marqué par la mort de son père au Vietnam, intègre une école qui forme au combat aérien l'élite des pilotes de la Navy. Durant son stage il tombera amoureux d'une instructrice, il subira un accident lors d'une maoeuvre mais devra tenir bon pour sa première mission...

Tony Scott, et le casting

Réalisateur, producteur britannique, né le 21 Juillet 1944 en Grande-Bretagne, Tony Scott fait ses preuves dans les courts-métrages et la publicité, en s'associant notamment avec son frère Ridley. Il signel alors signe un premier long métrage mettant en scène David Bowie et Catherine Deneuve, "Les prédateurs" qui ne rencontre pas vraiment le succès escompté. C'est seulement trois ans plus tard qu'il se verra offrir la possibilité de réaliser "Top Gun", en particulier car il était l'un des seuls réalisateurs à avoir filmé un avion de chasse, dans une publicité pour Saab. Les premiers échanges entre le réalisateur et ses producteur ne sont pas concluants, car les deux parties n'ont pas la même vision du film. A quoi doit ressembler  Top Gun ? Les producteurs souhaient un film "grand public", alors que Tony pense plutôt faire un "Apocalypse Now" sur porte-avion. Finalement les deux partis s'accordent et c'est le point de vue des producteurs qui est retenu. Tom Cruise vient tout juste de finir "Legend" avec Ridley, lorsque les producteurs et Tony pensent à lui pour le rôle de Maverick. Malgré le fait qu'il s'implique pendant la phase de finition du scénario, Cruise peine ne signe pas pour le film ! Les producteurs réussiront finalement à le convaincre en lui offrant un petit vol initiatique au côté des Blue Angels, l'expérience étant le véritable catalyseur pour le comédien qui souhaite dès lors s'investir au maximum dans le rôle de Maverick.

Top Gun : un projet de grande envergure

Il est vraisemblable que si "Top Gun" sortait actuellement, le public serait moins ébahi et impressionné, car de nos jours, il est habitué à voir des soucoupes volantes, des robots humanoïdes plus vrais que nature, des dinosaures, et même des animaux parler. A cette époque, les effets spéciaux  ne sont pas si developpés, et "Top Gun" offre de par ses combats aériens, un spectacle visuel inédit jusqu'alors. Il n'a d'ailleurs n'a pas été surpassé si l'on parle de combats aériens rapprochés sans effets numériques. Aujourd'hui, les acteurs n'auraient probablement que peu de chance de voler dans un F14. Il faut vraiment remettre le film dans son contexte historique, et de ce fait, le succès rencontré auprès du public est tout à fait compréhensible et justifié, malgré la superficialité et les clichés véhiculés par le film. Rien que la prouesse technique et l'ampleur du projet justifie le film, au même titre qu'il n'est pas rare que des films dénués de scénario soient plebiscités par le public grâce aux effets spéciaux.

Verdict, 20 ans après !

Nous sommes entre nous, alors soyons francs ! Dire que l'on adore ce film, c'est pas moderne ! Dire qu'on l'a vu un paquet de fois à l'époque, et qu'on rêvait tous de piloter un F14, cela peut paraître ringard ! Alors imaginez ce qu'impliquerait le fait d'avouer que 20 ans après que l'on aime toujours le film... et bien oui ! 20 ans après c'est toujours le même plaisir au visionnage ! On aimerait être dans le cockpit et descendre ces salopards de MIG, enfin entretenir nos relations diplomatiques avec les russes.

Le film a certes un peu vieilli, mais les scènes de combats aériens sont toujours aussi plaisantes et impressionnantes à visualiser. La bande son,colle parfaitement au film, et le mixage refait pour le DVD lui permet de s'exprimer pleinement !
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
2.35:1

L'image du DVD est proposée en 16/9 dans un format 2.35. Il faut savoir que le 2.35 est le format original de Top Gun à sa sortie au cinéma. Le format 2.0 ( ou 2.1 ) que l'on a pu constater sur les éditions Laserdisc, avaient été supervisées par Tony lui même, car cela lui permettait de mettre plus d'informations à l'écran. Ce n'etait toutefois pas le format "original" du film. Celui-ci ayant été tourné en super 35, de toute façon il fallait retailler l'image et y ajouter des caches. Quant aux lentilles panamorphiques, elles étaient tout simplement trop lourdes pour être utilisées sur les avions en vol pour le tournage. En somme, certains crieront au scandale car on perd de l'information en haut et en bas face à la version laserdisc ou l'ancienne version, maintenant, c'est le format original de la sortie en salle du film. Après cette mise au point qui laissera chacun maître de son choix, l'image proposée date de 20 ans, et même si elle n'a pas subi de restauration complète, elle affiche un contraste bien maîtrisé et de belles couleurs. Parallèlement, le grain est très prononcé, et notamment dans les scènes aériennes, où le ciel est en arrière plan, cela sera très visible. De même certains plans larges et complexes manquent de définition. En revanche les plans sur les cockpits, et tous les gros plans auront un rendu plus que satisfaisant.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
5.1
Français
5.1
Anglais
5.1

Le DVD propose 3 pistes sonores : une piste VF DD 5.1, une piste VF DTS 5.1 ( ce qui est rare chez l'éditeur ), et une piste VO DD5.1 ( alors que la réédition zone 1 possède une piste VO DTS 6.1 ). Autant le dire de suite, les trois pistes sont de bonne qualité, et Top gun est le film par excellence qui profite d'une piste multicanale : entre la musique et les effets sonores générés par les avions, toutes vos enceintes vont se réveiller grâce à ce DVD ! Même le caisson sera servi, et grondera lors du décollage des avions, attention à vos voisins... des pistes vraiment expressives et dynamiques à souhait ! Les combats aériens donneront vraiment matière à s'exprimer, tant au niveau des enceintes frontales que des surrounds, et notamment au niveau des transitions entre les enceintes gauche/droite et avant/arrière.... un festival !


En entrant un peu plus dans le détail, la piste VF DTS est plus dynamique et offre des dialogues plus clairs que son homologue VF DD 5.1. La piste VO elle offre des voix un peu en retrait, au profit d'une ambiance plus enveloppante grâce notamment à l'utilisation plus intensive - sans trop en faire - des enceintes arrières. Ainsi cette piste se montre supérieure lors des combats aériens notamment, lorsque des avions passeront derrière vos oreilles !  En revanche, la VO se montre beaucoup moins dynamique dans le reste des scènes que la VF DTS ( passages musicaux - flagrant au début dans la boîte ).

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
0 min
Boitier
Amaray

Forcément qui dit édition 2 DVD dit " foultitude de bonus"... et bien oui... et c'est là que cette nouvelle édition prend tout son sens, face à la précédente édition totalement dénuée de bonus.

DVD 1

Le premier DVD contient quelques bonus et pas des moindres : le commentaire audio tout d'abord, qui réunit Tony Scott, Jerry Bruckheimer, et les officiers de la Navy qui ont participés au film, en tant que pilotes ou bien en tant que consultant pour le côté réaliste du film. Le commentaire est enrichissant, car les participants donnent beaucoup d'informations, et ceci constamment. Lors des scènes clés, ceux-ci s'attardent à les décortiquer, et lorsqu'il se passe moins de choses à l'écran, ils nous livrent des anecdotes concernant le film, concernant le tournage ou les acteurs, etc. Chacun parle tour à tour, avec implication et sans jamais virer à la cacophonie ou les "private jokes" qui laissent le spectateur en dehors... On y apprendra notamment, que Tony a été viré 3 fois du film pour désaccord avec les producteurs, comment est née l'idée du film ( étoffé dans le documentaire du DVD 2 ), les secrets du tournage, en particulier pour les scènes de combats aériens. Tony et Jerry vont même se "justifier" sur certaines scènes  - critiquées à l'époque, comme la partie de Volley-ball ou les scènes dans les vestiaires - qui n'existent pas à la Base - et expliqueront les raisons qui les ont poussé à les tourner et les insérer dans le montage final. D'autres brèves informations seront dévoilés sur la musique du film ( également présenté dans le second DVD ). Pour finir, ils évoqueront l'impact que le film a eu auprès du public, d'un point de vue superficiel comme la mode ( le cuir et les ray-bans), mais également sur les recrutements de la Navy qui ont été dopés grâce à lui ! En bref, un commentaire audio captivant et qui permet d'en apprendre plus sur le film.

Ce premier DVD contient également une section archive ( complétée sur le 2nd DVD ), qui propose 4 clips vidéos de la musique originale du film. Des titres qui ont connus un très grand succès, et qui ont certainement participé au succès du film. Les images paraissent un peu démodées et vieillottes, mais la musique reste encore tout à fait actuelle, et reveillera à coup sûr un petit élan nostalgique chez tous ceux qui ont connu le film à l'époque.

Enfin pour finir sur le premier DVD, on retrouve des spots publicitaires pour le film. d'une trentaine de secondes chacun, qui s'apparenteraient à des teasers plus qu'à des bandes annonces. Chacun se concentre sur un thème comme le patriotisme, Tom Cruise, ou bien encore l'action du film.

DVD 2

Le second DVD est entièrement consacré aux bonus, avec au menu un making of, un aperçu des story boards et la section archive qui contient des interviews de l'époque, des images sur l'entraînerment suivi par les acteurs à la Base, et des photos de production.

- Zone de danger : Top Gun le Making of. Proposé en 16/9 et en dolby prologic - excusez du peu, ce documentaire se découpe en plusieurs parties qui expliquent plus précisément certains aspects du film à tour de rôle.

1 ère partie : Pré prod ( 30' ) : Tony Scott, Jerry Bruckheimer, des scénaristes Cash et Epps expliqueront Top gun depuis sa naissance, en passant par la phase d'écriture du scénario et du recrutement des acteurs. L'aventure commence par un article de magazine racheté et l'envie de se lancer dans l'aventure Top Gun. Les producteurs engagent Cash et Epps, afin d'écrire le scénario.Ils devaient également convaincre la Navy de participer au projet, et c'est là que l'officier de réserve Pete Pettigrew intervient dès l'écriture du scénario. Parallèlement, après avoir convaincu Tony de travailler sur le projet, les producteurs voulaient que Tom Cruise y participe également, et réussissent difficilement à le convaincre.

2 ème partie : Production terre et mer "Jouer avec les pilotes" ( 26'40 ) : le film a en fait été tourné en trois parties : toutes les scènes sur terre, qui allaient constituer l'histoire - très succinte d'après l'aveu de Tony et de Jerry d'ailleurs - et les scènes tournées sur le porte-avion. Dans un premier temps, les acteurs se remémorent les conditions de tournage sur terre qui ressemblaient à des vacances ( fêtes continues et conditions de rêve ). Puis Tony revient un peu sur la partie de volley ball en expliquant ( plus précisément que dans le commentaire ), le pourquoi de la scène : faire plaisir au public féminin et à une partie du public masculin au passage... tout simplement. On le sent quand même parfois assez critique sur son travail, et on pourrait même penser à certains moments, qu'il a des regrets sur le film... Même le personnage de Kelly Mc Gillis a généré des conflits entre Tony et la production, car elle était jugée trop sexy pour une instructrice de la Navy.

3 ème partie : Production air : "L'ivresse de la vitesse" ( 28'26 ) : Cette partie se consacre à décortiquer les scènes de vol, notamment les moyens mis en oeuvre, et les difficultés rencontrées afin de faire coïncider le script et les possibilités réelles des avions ! Un debriefing permettait de s'accorder sur les plans de vol et les scènes à filmer. Dans un second temps, ce sont les scènes rapprochées, tournées dans la reconstitution d'un cockpit qui sont présentées. Enfin, un hommage est rendu à Art Scholl, ce cascadeur renommé chargé de tourner les scènes qui devaient servir aux décors derrière ce fameux cockpit reconstitué, qui a disparu dans un accident pendant le tournage. Cette partie met en avant l'ampleur du projet que fût Top gun, qui n'a coûté "que" 16.5 millions de dollars, mais qu'il serait impossible de reproduire actuellement, et pas uniquement pour des questions financières : faire voler de vrais appareils et obtenir un tel appui du gouvernement et de la Navy, paraît impossible de nos jours.

4 ème partie : Effets visuels : "Retour aux sources" ( 17'07 ) : Documentaire se focalisant sur le travail effectué grâce aux maquettes. A l'époque l'imagerie de synthèse n'était pas aussi évoluée qu'aujourd'hui, mais l'utilisation des maquettes émanait également une volonté de faire des choses vraiment réalistes avec les moyens utilisés depuis les débuts du cinéma... une sorte de retour aux sources.

5 ème partie : Combat : "La musique de Top Gun" ( 21'32 ) : Interprètes des chansons phares, directeur musical et le compositeur Harold Faltermeyer reviennent sur la naissance des différents morceaux, sur comment les interprètes ont eu décrocher l'honneur de les interpréter, et sur le succès rencontré par ceux-ci après.

6 ème partie : Combustion : "Déclenchement et impact" ( 23'55 ) : Cette partie du making-of s'attarde sur le montage du film, à partir des rushs du tournage. Après un premier montage qui ne plaisait pas du tout aux producteurs, le second fût plus chanceux. On y apprend également qu'après des avants premières à Los angeles, New york et Chicago, et à une semaine du mixage final, la scène d'amour entre Tom et Kelly a été tournée et intégrée au film des mois après la fin du tournage ! Puis les différents participants du film reviennent ( encore ) sur l'impact du film, son succès, et parlent de l'argent qu'il a généré - ce qui est rare.

Le making of est intéressant, bien découpé, et apporte pas mal d'informations sur le film. Certains éléments sont en revanche redondants avec le commentaire audio, ce qui peut parfois être un peu ennuyeux. Mais dans l'ensemble, le making of apporte beaucoup d'informations supplémentaires sur le film depuis le tout début jusqu'à la fin et même sur l'après Top Gun.

- Story boards : sous tous les angles ( 4'03 ) : Petite featurette en version multi-angle proposant de visualiser sous un premier angle, les storyboards de deux scènes, et sous un second, ces mêmes storyboards avec en parallèle le résultat final à l'écran. Le tout commenté par Tony Scott lui même. Les deux passages sont la vrille à plat, qui ménera à l'accident, et la seconde scène concerne l'exercice d'entraînement où Maverick arrive à battre Jester ( maladroitement nommé dans les menus : "La mort de Jester" ).

- Archives : "Les coulisses" ( 5'32 ) propose des images du film entrecoupées d'interviews de l'époque de Tony Scott, Peter Pettigrew, de Jerry Bruckheimer et Don Simpson. Ils répondent aux questions classiques à la sortie d'un film. Un peu de promo de l'époque... Entraïnement de survie ( 7'32 ) propose des images tournées lors l'entraînement de survie qu'ont dû suivre les acteurs, afin de pallier aux premiers gestes d'urgence en cas d'accident lorsqu'ils seraient passagers dans le F14. Les images sont un peu redondantes avec celles du making of, mais offrent des séquences plus longues de ce qu'ils ont dû réellement effectuer. Interviews de Tom Cruise ( 6'42 ) : il revient sur les raisons qui l'ont poussé à rejoindre le film, sur ses impressions du vol dans le F14, et sur l'expérience du tournage sur le porte-avion qui effectuait de vraies manoeuvres classées top secrètes !

- Photos de production : de nombreuses photos sur le tournage, les acteurs, que l'on peut visualiser grâce aux touches de navigation de la télécommande.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage