du même réalisateur
  STAR TREK LA NOUVELLE GÉNÉR...
  PAPYRUS, LE FILM
  PADDINGTON
  LES PETITES CRAPULES VOLUME...
  PRUDENCE PETITPAS
  SIMPLY RED GREATEST VIDEO H...
  X-FILES SAISON 5
  THALASSA - LE TOUR DU MONDE...
  COFFRET MICHEL SARDOU : BER...
  VIDÉO ANNIVERSAIRE

dans le même genre
  CHARLIE'S ANGELS
  BAD BOYS FOR LIFE
  FAST & FURIOUS : HOBBS AND ...
  HAUTE-SÉCURITÉ
  SHAZAM!
  SANG FROID
  MORTAL KOMBAT 11
  NCIS : LOS ANGELES SAISON 9
  EQUALIZER 2
  COFFRET TRILOGIE RAMBO (UL...

du même éditeur
  DOOM
  CALL OF DUTY BLACK OPS III
  WOLFENSTEIN : THE OLD BLOOD
  DESTINY
  DIABLO III : ULTIMATE EVIL ...
  THE AMAZING SPIDERMAN 2
  CALL OF DUTY : GHOSTS
  CALL OF DUTY BLACK OPS II
  ANGRY BIRDS LA TRILOGIE
  BATTLESHIP PS3


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Cabela's Dangerous Hunts 2011 GunPack

Genre Action
Pays USA (2011)
Date de sortie jeudi 16 juin 2011
Durée 90 Min
Producteurs Divers
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Plateforme Wii
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Activision
  Edition   Coffret
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  90 min
  Nb Dvd  1
   
   
Un seul mauvais pas et vous devenez la proie ! Embarquez pour une partie de chasse qui vous fera vivre le combat pour votre propre survie.

Licence particulièrement populaire dans les pays anglo-saxons, les jeux de chasse ne sont pas légion dans nos contrées, particulièrement parce que la concurrence est féroce avec les RPG, jeux de sports et autres scénarios tactiques. Activision décide donc de sortir un nouveau volume de la célèbre licence Cabala‘s en utilisant, du moins sur la WII, l‘option accessoire qui avait déjà fait son succès avec d‘autres licences comme Rapala ProBass Fishing. Ici donc, partie de chasse avec fusil à pompe et vision laser à l’ épaule. A noter toutefois, que de la même manière que pour le jeu de pêche, le fusil n’est qu’un accessoire qui n’a aucune incidence sur le jeu, si ce n’est de prolonger l’impression d’immersion totale dans l’aventure.

Côté jeu, il faut tout d’abord accepter le compromis de tuer de la bête sauvage à tire-larigot et de n’en éprouver aucun remord. Pour nous faciliter la tâche les bêtes sont particulièrement féroces, dangereuses et l’atmosphère suffisamment pesante, du moins dans le mode scénario, car dans l’option jeu libre, on peut tuer tous azimuts sans aucune restrictions, ni aucune finesse. Il est d’ailleurs plus conseillé pour se familiariser avec le jeu et accessoirement le fusil, d’utiliser le mode libre pour pouvoir bien le prendre en main. Seul regret, une extrême facilité dans la tuerie, et une surabondance de bêtes en tout genre. Pour ce qui est du mode scénario : bienvenue dans l’Amérique ultra républicaine profonde avec tout ce que cela comporte de clichés, de réflexions douteuses et d’objectif pas forcément très écologiques. On est très loin de l’idéologie WWF, ça c’est sur !

Ce jeu est un étrange compromis entre le jeu tactique et le défouloir total, avec une intelligence artificielle un peu réduite qui ne facilite pas l’adhésion du joueur, avec dès le départ une prise en main douloureuse du fusil, entre le joystick et le pointage de la manette, le jeu devient très vite un outil vomitif particulièrement efficace. Et même si l’atmosphère est pesante et que la tension est à son comble, le manque de crédibilité dans les attaques de bêtes sauvages, notamment pour ne pas trop choquer les joueurs les plus jeunes, et l’absence de véritable intelligence artificielle qui fait qu’en cas de perte, le jeu peut reprendre avec une attaque similaire, le joueur ne parvient pas à totalement s’immerger et finit plus malade qu’autre chose.

En conclusion, un jeu de chasse qui manque finalement de subtilité et dont la maniabilité peut rendre malade. La prise en main n’est pas forcément très fluide et l’intelligence artificielle n’est pas suffisamment efficace pour rendre le jeu passionnant.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma Sans objet
   
   
Si l’animation reste brillante et les contrastes intéressant particulièrement dans les scènes nocturnes, le jeu manque parfois de subtilité, particulièrement lors des attaques de bêtes féroces. Pour limiter le choc des animaux blessés et tués, les concepteurs ont opté pour la désintégration quasi direct de la bête plutôt que l’effusion de sang.

Le Son
 
Coté son, la spatialisation est pointue et les ambiances sont reproduites à merveilles. Impossible de ne pas sursauter au moindre craquement de branchage, de ne pas sentir la tension montée avec des bruits d’animaux sauvages au loin, ou le grognement de la proie que l’on traque. Une minutie qui nous permet de mieux nous repérer dans l’espace.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Coffret
   
   


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage