Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus





du même réalisateur
  SOLEIL VERT
  L’ENIGME DE CHICAGO EXPRESS...
  L'ÉTRANGLEUR DE BOSTON
  20 000 LIEUX SOUS LES MERS
  MR MAJESTIC
  ASSASSIN SANS VISAGE
  SOLEIL VERT
  CONAN LE DESTRUCTEUR
  LES FLICS NE DORMENT PAS LA...
  L'ÉTRANGLEUR DE RILLINGTON

dans le même genre
  ORIFLAMME
  GAME OF THRONES SAISON 8
  GAME OF THRONE : SAISON 6
  DOFUS, LIVRE 1: JULITH
  GAME OF THRONES - SAISON 3
  GAME OF THRONES - SAISON 2
  GAME OF THRONES : LE TRÔNE ...
  LES ROYAUMES D'AMALUR: RECK...
  CONAN LE DESTRUCTEUR
  COFFRET TRILOGIE LE SEIGNEU...

du même éditeur
  JOURNAL INTIME
  LA CHAMBRE DU FILS
  EMMANUELLE
  POLICE
  A BOUT DE SOUFFLE (ULTRA HD...
  LES TROIS JOURS DU CONDOR (...
  LE CERCLE ROUGE (ULTRA HD /...
  LA HAINE (ULTRA HD / 4K)
  BRICK
  POUR UN GARÇON


Dernières Actus
  PALMARÈS FESTIVAL INTERNATI...
  TEUFEL CINEBAR LUX SURROUND...
  HOME-CINÉMA ET HI-FI (OU L’...
  LA BANDE ANNONCE DE CRUELLA...
  CÉSARS 2021 : ET LES NOMINÉ...
  DISPARITION DE JEAN CLAUDE ...
  THE CRAFT : LES NOUVELELS S...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : DEGOB...

Kalidor : la légende du talisman

Titre Original Red Sonja
Genre Fantasy
Pays Usa (1985)
Date de sortie mardi 15 juillet 2003
Durée 89 Min
Réalisateur Richard Fleischer
Avec Arnold Schwarzenegger, Brigitte Nielsen, Sandahl Bergman, Paul Smith, Ernie Reyes, Ronald Lacey
Producteurs Christian Ferry et Dino De Laurentiis
Scénaristes Clive Exton; George MacDonald Fraser
Compositeur Ennio Morricone
Format Dvd 9
Site Internet Conan Le vrai Barbare
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de José Evrard
  Editeur  
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  89 min
  Nb Dvd  1
   
   

Conan, le Barbant
Synopsis
Faisant équipe avec Kalidor, un valeureux guerrier, Red Sonja souhaite venger la mort de ses parents tués par la reine Gedren et mettre fin à son désir de conquérir le monde grâce aux pouvoirs d'un talisman
Critique Subjective
Schwarzy le Barbare
Non seulement Arnold Schwarzenegger retrouve un personnage de barbare, cette fois-ci différent de Conan, mais il collabore également à nouveau avec , le producteur de la saga Conan, et avec Richard Fleischer, le réalisateur de Conan le destructeur. Comme les deux volets de la saga Conan Kalidor : la légende du talisman est basé sur l'oeuvre littéraire de Robert E. Howard, une sommité du roman d'heroic-fantasy.
Brigitte Nielsen, courte vétueKalidor : la légende du talisman révéla au grand public la sculpturale Brigitte Nielsen, jusqu'alors mannequin dannois. Donnant ici la réplique à , elle sera mariée de 1985 à 1987 à un autre "Monsieur Muscle" : Sylvester Stallone, son partenaire dans Rocky IV, Cobra.Blonde à forte potrine, le film est centrée autour de sa plastique. En 1979, le producteur Edward Pressman (The Crow) annonce la mise en chantier du film Conan Le Barbare, personnage inventé par l'écrivain Robert E.Howard dans les années 30. Arnold Schwarzenegger alors en plein boom depuis la comédie Hercule A New York, fut contacté bien avant que l'équipe technique du film ne soit constitué.
Un barbarisme
En attendant le début du tournage, l'acteur se lance dans un entraînement intensif de musculation, d'équitation, des armes, et essaie de perdre. Bien lui en a pris puisqu’il a pu décliné ce personnage dans pas mal de film. On est bien loin du souffle épique de Conan le Barbare de John Millus. Le tout fait un peu carton pâte et Brigitte Nielsen n’est jamais crédible dans le rôle de Sonia la Rousse. Les fans de la Bd s’attendaient à une représentation filmée beaucoup plus belle et pulpeuse. Quant à Shwarzy  il est plus monolithique que jamais, un vrai Terminator.
Un dernier mot
La copie n’égale pas l’original.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
L’image n’est pas très net et manque un peu de définition. Les scènes d’incendie et de brouillard laisse apparaître de nombreux artefacts de compression. Quand les personnages sont plongés dans le noir, les spectateurs aussi

Le Son
 

Pas moins de quatre pistes disponibles. L’éditeur a fait l’effort de proposer ls deux pistes mono originelles. Les pistes mono apparaisseent comme étrangement étouffées. Les pistes 5.1 ont ce côté caverneux du remixage 5.1, les surrounds sont inexistants, le caisson n’est pas loin de ronfler mais la répartiton frontale est de bon aloi.. C’est finalement la musique de circonstance d’Ennio Morricone qui profite le mieux de tout ceci.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 60 min
  Boitier Amaray
   
   

Menu et interactivité

Les menus sont de très belle facture, reprenant le thème et la musique du film. Touts les transitions sont animées.


Bonus :
• L'interview exclusive de Richard Fleischer (50 min) :

Ce documentaire (intégralement sous-titré) revient sur la carrière et la biographie du réalisateur.
• Les bandes-annonces
• Les filmographies





Un dernier mot sur les bonus

Réduits à la porton congrue. Mais en effet que dire de plus sur un tel film ?


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage