du même réalisateur
  MINORITY REPORT
  ARRÊTE-MOI SI TU PEUX
  INDIANA JONES ET LES AVENTU...
  INDIANA JONES ET LE TEMPLE ...
  INDIANA JONES ET LA DERNIÈR...
  LA LISTE DE SCHINDLER
  DUEL (COLLECTOR)
  LE TERMINAL
  LES DENTS DE LA MER (COLLEC...
  LA GUERRE DES MONDES

dans le même genre
  PETIT PAYS
  A BOUT DE SOUFFLE (ULTRA HD...
  LA HAINE (ULTRA HD / 4K)
  BRICK
  WET SEASON
  UN COEUR EN HIVER
  SATANTANGO
  ARYTHMIE
  CHANSON DOUCE
  LA ROUE

du même éditeur
  CASTLE ROCK SAISON 2
  VIKINGS SAISON 5
  PRODIGAL SON SAISON 1
  TENET
  LES AFFRANCHIS
  WATCHMEN SAISON 1
  SUPERGIRL SAISON 4
  BIG LITTLE LIES : SAISON 2
  CA CHAPITRE 2
  ANNABELLE : LA MAISON DU MA...


Dernières Actus
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...
  DVDCRITIQUES LIVE #33 : LE ...
  TEST AMAZON FIRE TV STICK 4...
  DVDCRITIQUES LIVE #32 : SOU...
  TEST AMPLI-TUNER ARCAM AVR3...
  TEST AMPLI-TUNER DENON AVC-...
  DVDCRITIQUES LIVE #31 : 5 J...

L'empire du soleil

Genre Drame
Pays Etats-Unis (1987)
Date de sortie mercredi 26 octobre 2005
Durée 154 Min
Réalisateur Steven Spielberg
Avec Christian Bale, John Malkovich, Miranda Richardson, Nigel Havers, Joe Pantoliano
Producteurs Steven Spielberg
Scénaristes J.G. Ballard et Tom Stoppard
Compositeur John Williams
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   Warner
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  154 min
  Nb Dvd  2
   
   

L’histoire

En 1941, le jeune anglais Jim Graham (Christian Bale), un enfant de 12 ans passionné d’aviation, vie dans l’opulence de la concession internationale de Shanghai. La ville est déjà occupée par les japonais depuis plusieurs années, mais les occidentaux sont libre de continuer leurs commerces et vivent dans une reproduction miniature de l’Angleterre victorienne.

Malheureusement, le 8 décembre 1941, en même temps que l’attaque de Pearl Harbor, les troupes japonaises entrent dans la zone internationale où ils sèment la panique. Alors qu’il essaie de fuire avec sa famille, Jim est séparé de ses parents par la foule. Seul et étranger dans un pays en guerre, il commence par rejoindre sa maison. Mais celle-ci a été annexée par les japonais. Après y avoir passé quelques jours, il est contraint de retourner en ville par le manque de nourriture et d’eau.

Malmené par les autochtones, ignoré par les troupes de l’envahisseur, il finit par rencontrer Basie (John Malkovich), un marin qui vit sur une épave du port. Cœur de pierre uniquement intéressé par l’argent, celui va tenter de vendre l’enfant à des chinois avant de s’improviser son protecteur lorsqu’ils seront capturés par les japonais et jetés dans un camp de prisonnier anglais…


A propos du film

Ce film a été tourné en 1987 par Steven Spielberg. Le scénario a été écrit Tom Stoppard d’après le roman autobiographique de l’auteur anglais J.G. Ballard qui s’est beaucoup investi dans le tournage et qui a même joué un petit rôle (durant la fête au début du film). Si de nombreuses scènes, en particulier dans le camp de prisonnier, sont de pures inventions, l’essentiel de l’histoire est vrai.

Pour apporter plus de crédibilité au film, Steven Speilberg est parvenu à tourner le film sur place, à Shanghai, avec de très nombreux figurants locaux. Il a ainsi pu utiliser une ville qui avait peu changé (à l’époque) par rapport à ce qu’elle était en 1941. Ce même tournage serait maintenant pratiquement impossible au vu des énormes changements urbains survenus dans la ville ces dix dernières années.

Le camp de prisonnier où se déroule l’essentiel de l’action a été reproduit sur les lieux même de l’emprisonnement de Ballard. Là encore, de nombreux figurants chinois ont permis de donner une vision crédible de la situation à l’époque. Mais pour les combats aériens de la fin du film ce sont essentiellement des maquettes au 1/3 qui ont été utilisées.


Critique subjective

Avec ce film, Steven Spielberg s’éloigne un peu de sa vision habituelle de la ‘magie de l’enfance’ pour décrire l’histoire de cet enfant qui va devoir devenir adulte plus tôt que prévu pour faire face à l’adversité de la guerre. Souvent très dur, ce film est admirablement servi par l’excellent et impressionnant jeu d’acteur de Christian Bale, qui n’avait que 13 ans au moment du tournage. Il parvient à s’intégrer totalement au rôle et permet ainsi au réalisateur de transmettre une vraie émotion qui ne laissera personne indifférent.

En nous montrant la guerre du côté des civiles, emprisonnés, humiliés et victimes de mauvais traitements, Steven Spielberg avoue avoir voulu donner un message de Paix universelle : plus jamais ça. Il n’a malheureusement pas été entendu jusqu’ici, mais « Empire du Soleil » reste l’une de ses productions les plus poignantes. Un DVD à ne pas manquer, d’autant qu’il est accompagné d’un très bon making of.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   

L’image est présentée de façon globalement satisfaisante. On regrettera un peu le grain cinéma et quelques artefacts légèrement visibles dans les nombreuses scènes enfumées. Les couleurs, bien qu’assez belles, manquent un peu d’éclat, mais cela donne un cachet ‘historique’ au film qui convient parfaitement à l’ambiance recherchée par le  réalisateur.


Le Son
 

On trouve ici plusieurs pistes sonores dont les plus intéressantes sont la piste originale en Dolby Digital 5.1 et une piste française en Dolby Digital Surround. Si cette dernière parvient à préserver l’ambiance avec une spatialisation correcte et une petite ambiance surround bienvenue, les doublages laissent à désirer. C’est en particulier ceux de l’enfant, personnage principal du film, qui sont le plus critiquable. Alors qu’il apparaît très apeuré en début de film, la voix française est beaucoup trop posée et ne rend pas hommage à l’excellent jeu d’acteur de Christian Bale. On préférera donc la piste originale qui apporte aussi beaucoup plus de subtilité dans la dynamique et dans la répartition des sons d’ambiance.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 55 min
  Boitier Amaray
   
   

L’éditeur Warner Home Vidéo nous propose ce film en deux DVD. Le premier contient le film tandis que le second renferme quelques suppléments. Les menus sont en revanche statiques mais sonorisés. Les bonus proposés sont les suivants :

L’odyssée de la Chine

Ce making of revient sur le tournage du film et sur l’arrière plan historique largement inspiré par la biographie de l’écrivain J.G. Ballard. Ce dernier, qui a participé au tournage du film, commente la façon de filmer de Spielberg. Le documentaire montre bien comment le film a été tourné à Shanghai et dans ses environs. On peut y voir les phases de préparation et la mise en scène. A de nombreuses reprises, le reportage présente les effets spéciaux, les maquettes, les cascades alors que les acteurs interviennent pour donner leur vision du film. Contrairement à de nombreux making of qui se contentent de présenter la façon de faire le film, celui-ci fait sans cesse le parallèle avec la véritable histoire à l’aide de nombreuses images d’archives. Un document passionnant qu’il faudra toutefois regarder après le film sous peine d’en perdre une grande partie de la magie.

Bande Annonce : C’est la classique bande annonce du film (en 4/3 et un peu déformée)


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage