du même réalisateur
  GAROU - LIVE À BERCY
  JOHNNY HALLYDAY : PARC DES ...
  L5, LE LIVE
  RAY CHARLES : OLYMPIA 2000
  LIVE 8 : PARIS 2 JUILLET 20...
  MICHEL SARDOU : VIVANT 83, ...
  LAURENT GERRA, NOUVEAU SPEC...
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...

dans le même genre
  THE BIG BANG THEORY SAISON ...
  LES MINICHRONIQUES DE GOSCI...
  ILS S'AIMENT DEPUIS 20 ANS
  HERO CORP SAISON 5
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  JARRY
  LES CHEVALIERS DU FIEL : OT...
  BROOKLYN NINE NINE : SAISON...
  ARNAUD DUCRET VOUS FAIT PLA...

du même éditeur
  LE VOYAGE DU DR DOLITTLE (U...
  ABOMINABLE (ULTRA HD / 4K)
  SUSPECT NUMÉRO UN
  LA VOIX DU SUCCÈS
  L'HOMME INVISIBLE (2020)
  THE LIGHTHOUSE
  SPIDER IN THE WEB
  GEMINI MAN (ULTRA HD / 4K -...
  ABOMINABLE
  DOWNTON ABBEY LE FILM


Dernières Actus
  UNE PREMIÈRE SALVE DE NOUVE...
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...

Il était une fois... Franck Dubosc

Genre Humour
Pays France (2009)
Date de sortie jeudi 5 novembre 2009
Durée 120 Min
Réalisateur Gérard Pullicino
Avec Franck Dubosc, Floriane Vincent
Producteurs Gilles Petit, Marie Laurence Berthon et Gilbert Rozon
Scénaristes Franck Dubosc
Compositeur Philippe Kelly
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non
  VF Sourds
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  120 min
  Nb Dvd  1
   
   

Franck Dubosc se raconte dans ce spectacle à la hauteur et aux couleurs de l’humoriste.

Autant le dire tout de suite, il faut sérieusement manqué d’humour, pour ne pas tomber sous le charme de ce nouveau spectacle de Franck Dubosc, tant le ton y est léger et suffisamment soutenu pour embarquer n’importe quel spectateur. L’humoriste ne manque pas d’énergie et ne se refuse aucune limite dans les prouesses de ses personnages, démontrant ainsi une fois de plus au passage, toute la grandeur de son talent de danseur.

Toujours à cheval entre l’émotion et l’humour, le comédien donne une véritable leçon de « One Man Show », tant il illumine le palais des sports dès son entrée. En effet, il ne lui faut pas beaucoup de temps pour capter l’attention de son public et faire naître les premiers éclats de rires. Un pas reconnaissable, une tonalité parfaitement rôdée, une complicité qui s’installe  progressivement et un véritable plaisir pour le néophyte, un peu réticent à l’idée de voir la star de camping en remettre une couche sur son personnage de ringard.

Et il n’en n’est rien, si l’artiste n’a rien perdu de son style de personnage, il entraîne son auditoire au cœur de l’enfance avec énormément de tendresse et de drôlerie, n’hésitant pas les petits écarts avec la moralité bien pesante, pour mieux  déclencher les rires, jusqu’à un intense moment d’émotion lorsque l’artiste parle de la vieillesse et de ce qu’il restera de lui. Il n’est d’ailleurs pas idiot d’avancer que l’humoriste en dit plus qu’il n’y parait sur lui-même. Et sous couvert de faire participer le public à ses facéties, l’emmène un peu plus dans les méandres de son parcours. De la chambre de bonne parisienne, aux études de théâtre et les besoins de s’assumer qui les accompagnent. L’artiste se confie en toute discrétion.

D’ailleurs pour finir, je dirais que Franck Dubosc a entièrement géré son spectacle de l’écriture à la mise en scène et grand bien lui en a pris car l’artiste s’assume et cela se voit. Les lumières sont saisissantes de créativité, la mise en scène totalement maîtrisée avec un rythme qui ne faiblit jamais. L’humoriste ne ménage pas ses efforts et cela est totalement payant. On prend un véritable plaisir à visionner ce spectacle et il est pratiquement impossible de ne pas rire.

En conclusion, mieux que des mots : « Il était une fois…Franck Dubosc » se visionne avec délectation. Et pour ceux qui ne connaissaient pas l’humoriste avant, ce spectacle est le meilleur moyen de le découvrir dans toute l’étendue de son talent.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Les noirs sont brillants et les couleurs sautent littéralement aux yeux dans ce spectacle haut en couleur. Une qualité qui se met radicalement à la hauteur du spectacle. Les contrastes donnent une véritable profondeur et une agréable tenue dans l’ensemble.

Le Son
 
Côté son, la piste 5.1 est suffisamment efficace pour se faire discrète lorsque le besoin s’en fait sentir, mais aussi pour se rappeler à notre bon souvenir, lorsque cela est nécessaire. La spatialisation est de bonne composition, et il n’est pas besoin de jouer avec la télécommande pour entendre l’artiste.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 45 min
  Boitier Amaray
   
   
Un making of particulièrement complet qui présente la conception dans toute sa splendeur du spectacle, largement complet pour nous satisfaire totalement. Puis un petit quiz amusant.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage