Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus





du même réalisateur
  LE JOUR OÙ LA TERRE S'ARRÊT...
  LA MAISON DU DIABLE
  AUDREY ROSE
  CIEL ROUGE
  MADEMOISELLE FIFI
  NÉ POUR TUER
  LA MÉLODIE DU BONHEUR (C)
  LE JOUR OÙ LA TERRE S'ARRÊT...
  LE JOUR OÙ LA TERRE S'ARRET...
  LA MÉLODIE DU BONHEUR

dans le même genre
  SENSES
  ARCTIC
  UN SAC DE BILLES
  LA MULE
  THE HATE U GIVE (LA HAINE Q...
  CREED II
  L'EQUIPAGE
  PATRICK MELROSE
  UNE AFFAIRE DE FAMILLE
  CAPHARNAÜM

du même éditeur
  MR. SLOANE
  SOUTHCLIFFE
  A YOUNG DOCTOR'S NOTEBOOK S...
  COMBATIENTES
  MADE IN FRANCE
  MINUSCULE, LA VALLÉE DES FO...
  SACRIFICE
  THE FEAR
  A L'OMBRE DE LA RÉPUBLIQUE
  LA GIFLE


Dernières Actus
  LES STUDIOS ET PLATEFORMES ...
  DISNEY DÉVOILE LA PHASE 4 D...
  LE CHANTEUR SUD AFRICAIN JO...
  DISNEY DÉVOILE LA BANDE ANN...
  LE FESTIVAL "VAL DE ROCK" E...
  TRÈS COURT INTERNATIONAL FI...
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ

Nous avons gagné ce soir

Titre Original The Set-up
Genre Drame
Pays USA (1949)
Date de sortie lundi 30 décembre 2002
Durée 73 Min
Réalisateur Robert Wise
Avec Robert Ryan, Audrey Totter, George Tobias, Alan Baxter , Wallace Ford, Percy Helton , Hal Fieberling
Producteurs Richard Goldstone
Scénaristes Art Cohn
Format Dvd 9
Site Internet Site des éditions Montparnasse
Site des cahiers du cinéma
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Geneviève Silva
  Editeur   Editions montparnasse
  Edition   Collector
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  73 min
  Nb Dvd  1
   
   

Bill "Stoker" Thompson (Robert Ryan), un looser aux prises avec son destin s'apprête à affronter le jeune Tiger Nelson (Hal Fieberling) dans un combat truqué par le bookmaker, Little Boy (Alan Baxter). Stoker, selon son manager Tiny (George Tobias), doit se coucher après le second round. Mais, accoutumés à ses défaites, Tiny et son acolyte Red (Percy Helton) n'ont pas pris le soin de l'avertir de la combine. Sur le ring, Stoker se déchaîne et lutte pour vaincre, pour remporter ce combat à un tournant de son existence et ce, malgré la douloureuse absence, dans la salle enragée, de sa jeune femme, Julie (Audrey Totter). Inquiète quant au sort de son mari et lasse de cette vie sans avenir, elle préfère errer dans les rues même si ses pensées ne peuvent s'arracher à ce qui doit se dérouler sur le ring.

Robert Wise
, le réalisateur s'est peu à peu formé aux métiers du cinéma en entrant à la RKO grâce à son frère, en 1933. Il y occupe d'abord la simple place de coursier avant de faire ses premières armes de monteur, en 1941, aux côtés (excusez du peu) du jeune Orson Welles pour le fameux "Citizen Kane". Satisfait, ce dernier rappelle R. Wise l'année suivante pour "La splendeur des Amberson". Dès 1944, sa propre carrière est lancée, il se frotte à tous les genres et remporte un franc succès avec ses deux célèbres films musicaux : "West Side Story" (1961) et "The sound of music" (1964). Entre-temps, "The set-up" , en 1949, marque le monde cinéphilique par la magnificence de son approche avant-gardiste d'un réalisme terrible (tant dans les vestiaires que dans la salle) dû à une somptueuse utilisation de plans généraux, d'éclairages novateurs qui participent à l'ambiance et à la montée dramatique, en temps réel. C'est dans cette durée nocturne (entre 21h05 et 22h17), ponctuée par l'omniprésence d'une horloge ou d'un réveil, que se déroule toute l'âpreté, la dureté d'un combat à la fois glorieux et tragique. L'atmosphère oppressante, rythmée par une grande diversité des angles de prises de vue, par le brouhaha d'une foule surexcitée, nerveuse, par des moments de silence, d'inquiétude, de torpeur, par la résonance sourde des coups portés, permet au spectateur de vibrer, de partager les thèmes majeurs offerts dès l'ouverture du film par des clés préfigurant la narration.

 "Nous avons gagné ce soir" est construit sur des contrastes qui font d'autant mieux appel à la sensibilité de chacun car, que l'on se place du côté de Bill ou de celui de Julie, c'est certes un combat physique qui nous est livré mais aussi et surtout un douloureux et pathétique combat moral.

Le leitmotiv de la combine dans le milieu de la boxe sera, par la suite, souvent porté à l'écran mais toute son originalité et sa puissance reviennent à cette oeuvre de R. Wise.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 n&b
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Le master numérique restauré de ce film de 1949 restitue une image très convenable, ce résultat n'a probablement pas été évident à obtenir sachant que la majorité des scènes se déroule la nuit. Quoi qu'il en soit on peut apprécier à sa juste valeur l'excellent travail du directeur de la photographie, Milton Krasner. La notion de définition, telle qu'on l'entend dans les productions modernes, est à reconsidérer pour une telle oeuvre, mais aucune scène ne souffre d'un quelconque manque de lisibilité.  

Le Son
 
Deux formats disponibles : le son mono d'origine et un Dolby Digital 5.1.
Le mono est assez bien restitué, le signal ne souffre d'aucune saturation (à des niveaux modérés !). Les voix gardent leur naturel et n'ont pas cette touche nasillarde que l'on peut rencontrer dans les films de cette époque. Un léger manque de présence des dialogues est à souligner.
Ce dernier défaut est gommé dans le Dolby Digital 5.1. Il permet également de gagner en réalisme lors des scènes de combat, grâce à l'ouverture du paysage sonore.
Pour les deux formats le souffle reste acceptable. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 40 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   

Pour accéder au menu, une animation présente les trois affiches du film : l'américaine, l'espagnole, la française. Voilà un bon avant-goût de l'époque et de la thématique majeure du film qui nous permet d'ouvrir de façon agréable ce DVD.

Le menu se présente sous la forme des portraits fixes des deux personnages principaux sur fond audio de dialogue tiré du film.

- "Nous avons gagné ce soir" propose, outre l'accès au film, la rubrique "chapitres" avec de belles images fixes de scènes et "versions" avec le choix entre la mono d'origine (VO-VOST) et un remastering 5.1 (VO-VOST). Seul regret : l'absence d'un fond musical.

- Autour du film", une mine d'informations plus intéressantes et enrichissantes les unes que les autres. Tout cela sur un fond musical qui renvoie aussi à des bruits tirés du film (scènes de rue) et des photos des acteurs dans leur rôle. Voici tout ce qui nous est offert :

* Le commentaire audio de Robert Wise en VO sous-titrée Français (DD 2.0) sur toute la durée du film.
* Lumière du film noir, entretien avec Raoul Coutard, en Français (DD 2.0), d'une durée de 13mns36 : très instructif.
* Filmer le sport, entretien avec Vincent Duluc, en Français (DD 2.0), d'une durée de 14mns10 : très intéressant.
* Dans la même collection: : deux séries affichant les jaquettes de six coffrets, déjà sortis ou à venir, sur lesquelles on peut cliquer pour obtenir un extrait, dont : "Le Mouchard" de John Ford (2:38), "La dame du vendredi" d' Howard Hawks (1:49), "L'impossible Monsieur Bébé" d' Howard Hawks (2:17), "Soupçons" d'Alfred Hitchcock (1:57), "La captive aux yeux clairs" d'Howard Hawks (2:58) et "La splendeur des Amberson" d'Orson Welles (1:54). Un bon panel qui donne envie de voir ou revoir ces anciennes productions.


De plus, pour approfondir davantage, deux adresses de sites internets vers Les éditions Montparnasse et Les cahiers du cinéma sont proposées
* Crédits.



 


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Livret 15 pages