du même réalisateur
  LES DUELLISTES
  LES ASSOCIÉS
  KINGDOM OF HEAVEN
  BLADE RUNNER (DIRECTOR'S CU...
  KINGDOM OF HEAVEN (BLU-RAY)
  AMERICAN GANGSTER (BLU RAY)
  MENSONGES D'ETAT
  GLADIATOR (BLU-RAY)
  HANNIBAL
  ROBIN DES BOIS

dans le même genre
  LE PARRAIN DE MARIO PUZO EP...
  PRODIGAL SON SAISON 1
  MAFIA INC.
  LES ENQUÊTES DE VAN DER VAL...
  MONSIEUR HIRE
  LES AFFRANCHIS
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  WATERGATE
  ZÉROZÉROZÉRO SAISON 1
  ESCAPE AT DANNEMORA

du même éditeur
  L'HOMME INVISIBLE (2020)
  THE LIGHTHOUSE
  SPIDER IN THE WEB
  GEMINI MAN (ULTRA HD / 4K -...
  ABOMINABLE
  DOWNTON ABBEY LE FILM
  FAST & FURIOUS : HOBBS AND ...
  COMME DES BÊTES 2
  YESTERDAY
  BROOKLYN NINE NINE SAISON 6


Dernières Actus
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...
  DVDCRITIQUES LIVE #33 : LE ...
  TEST AMAZON FIRE TV STICK 4...
  DVDCRITIQUES LIVE #32 : SOU...
  TEST AMPLI-TUNER ARCAM AVR3...
  TEST AMPLI-TUNER DENON AVC-...
  DVDCRITIQUES LIVE #31 : 5 J...

American gangster

Titre Original American gangster
Genre Policier
Pays Usa (2007)
Date de sortie mardi 20 mai 2008
Durée 157 Min
Réalisateur Ridley Scott
Avec Russell Crowe, Denzel Washington, Chiwetel Ejiofor, Josh Brolin, Cuba Gooding Jr.
Producteurs Brian Grazer
Scénaristes Steven Zaillian d'après Mark Jacobson
Compositeur Marc Streitenfeld
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Oui

Le Film Critique de José Evrard
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  157 min
  Nb Dvd  1
   
   
Synopsis
Début des années 1970, New York. Frank Lucas a vécu pendant vingt ans dans l'ombre du Parrain noir de Harlem, Bumpy Johnson, qui en fait son garde du corps et confident. Lorsque son patron succombe à une crise cardiaque, Lucas assure discrètement la relève et ne tarde pas à révéler son leadership, son sens aigu des affaires et son extrême prudence, en prenant pour auxiliaires ses frères et cousins et en gardant un profil bas.

Critique Subjective
Frank Lucas
 Inconnu de la police comme des hautes instances de la Cosa Nostra, Lucas organise avec la complicité d'officiers basés au Vietnam un véritable pont aérien et importe ainsi par avions entiers des centaines de kilos d'héroïne pure, qu'il revend à bas prix dans les rues de New York. Tandis que Lucas amasse ainsi, en toute discrétion, une fortune colossale, l'inspecteur Roberts du NYPD enquête patiemment sur l'origine et le fonctionnement de ce marché parallèle d'un genre inédit, et finit par soupçonner l'insaisissable Frank Lucas. Une étrange partie de cache-cache commence alors entre ces deux solitaires perfectionnistes dont les destins seront bientôt inextricablement mêlés... Au d&épart du film il y a un article de Mark Jacobson de 2000 publié dans le magazine New York et intitulé The Return of Superfly qui est basé sur un entretien avec Frank Lucas, le vrai, entrepreneur de la drogue et business man.

New York pourrie par la Drogue
Le film a pour toile de fond la même société décrite dans Serpico, une police New Yorkaise gangrénée par la corruption et l’afflux d’argent frais et facile des barons de la drogue. Ridley Scott nous décrit le parcours de deux besogneux durs à la tache mais chacun d’un coté de la loi. Il y a une étrange similitude entre ces deux personnages un peu falots. D’un coté nous avons un méchant qui aime sa famille (son premier geste sera de les reloger dans une grande et belle maison) sans pitié et doté d’un sens très strict de l’honneur et de l’autre un policier dont la vie part un peu en morceau et qui tente de passer l’examen du barreau, et chose rare est « seripicien », c'est-à-dire honnête et rejeté par ses collègues.

Les affranchis ?
A l’époque de la sortie en salle on a comparé ce film à la référence du genre, c'est-à-dire Les Affranchis de Martin Scorcese. Certes la comparaison est facile mais là où l’on définissait un milieu d’affranchis , American Gangster nous décrit un homme seul sans véritable charisme ni envergure, et c’est bien là que le bat blesse. Les deux personnages principaux sont un brin falot et les deux acteurs principaux jouent dans leur registre habituel, dur de différencier le Denzel Washnigton/ Frank Lucas du Denzel Washingotn / John Q par exemple. Quant à Russel Crowe , il se complait dans des roles d’hommes à obsession unique qui phagocyte sa vie. Au delà de cet aspect assez nuisible à la qualité générale du film, il nous reste une description assez juste des mœurs de l’époque, une réalisation limpide sans être grandiose et une galerie de personnages somme toute intéressante

Un dernier mot
American Gangster est un bon film de gangster mais n’est pas encore près d'égaler le chef d’œuvre de Scorcese sur la démence d’un milieu

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Le défaut majeur du film est sa mauvaise gestion des contrastes avec des visages ou des expressions pas toujours facile à discerner. Sinon ce DVD propose une compression admirable et une profondeur de champ assez bluffante du à un master de dernière génération.

Le Son
 
Du Dolby Digital en 5.1 tant en Vf qu’en Vo. La Vo est un cran au dessus à cause de la reproduction des accents et des intentions des auteurs. Le mixage est très frontal mais sait mettre en valeur la musique soul et funk des années 70. Les scènes supplémentaires de la version longue ne sont pas doublés mais toutes sous-titrés

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Commentaire audio de Ridley Scott et Steven Zaillian scénariste : j’attendais beaucoup de la parole du maitre, vu que c’est surout le seul bonus de cette maigre édition. Quelle déception, point de leçon de cinéma ni de commentaire intéressant ici. Steven Zaillan sort ce bonus du naufrage en nous profilant ses personnages et en nous décrivant le contexte de l’époque. Long et décevant

De plus la version longue présente sur ce DVD offre peu d’intérêt, la fin alternative étant légèrement ridicule dans son traitement ancien contre moderne.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage